Quatorze bons coups font rayonner les organismes communautaires

Quatorze bons coups font rayonner les organismes communautaires
Quatorze bons coups, comme celui de la Maison de thérapie Victoriaville-Arthabaska, ont été soulignés. (Photo : lanouvelle.net)

La Corporation de développement communautaire des Bois-Francs (CDCBF) a, pour une 18e année, souligné la journée de l’action communautaire par la remise de 14 «Ritas» à autant d’organismes pour souligner ainsi leurs bons coups réalisés au cours de l’année.

Cette cérémonie matinale a réuni, mercredi matin, près de 200 personnes au Cabaret Guy-Aubert du Carré 150, des représentants d’organismes, mais aussi des partenaires du monde municipal, du réseau de la santé et services sociaux, des milieux économique, scolaire et gouvernemental.

Le monde communautaire, une force sociale et économique, a souligné la DG de la CDCBF, Chantal Charest. (Photo lanouvelle.net)

«Ce déjeuner des bons coups, c’est notre matin. Il s’agit d’une belle vitrine des actions réalisées dans le monde communautaire. Ce n’est évidemment pas tout, car il se fait tellement de choses pour les citoyens. Mais ce matin, on rend hommage, on salue des bons coups de groupes communautaires, des projets qu’ils nous ont présentés à la suite d’une invitation», a exprimé la directrice générale, Chantal Charest, précisant que les bons coups ne constituent pas ces gestes posés quotidiennement, mais plutôt «quelque chose d’exceptionnel réalisé durant l’année».

Dans la salle, l’écran montrait une citation et une image de l’abbé Raymond Roy. «C’est significatif pour nous puisqu’il est un des pionniers du monde communautaire dans notre territoire, a souligné Mme Charest. Philosophe et écrivain, il était aussi un faiseur. Il a pris soin de tellement de gens mal pris, esseulés, qui ne savaient pas où aller. Il les a aidés. Et Raymond croyait à la capacité des citoyens de s’organiser et de répondre à des besoins essentiels. Et notre territoire est devenu un terreau fertile pour l’éclosion d’organismes communautaires.»

Aujourd’hui, pas moins de 70 organismes communautaires s’activent dans la région, une véritable force sociale et économique. «Le monde communautaire procure 500 emplois et génère des retombées annuelles d’environ 17 millions $», a indiqué Chantal Charest.

Avant de céder la parole à l’animateur Pierre Luc Houde, la présidente de la CDCBF, Amélie Hinse, a fait part de sa fierté de présider une telle organisation, «de voir autant de groupes faire preuve de cohésion et de collaboration». «Votre présence démontre votre sentiment d’appartenance envers le milieu qu’on souhaite célébrer en soulignant quelques bons coups», a-t-elle confié.

Amélie Hinse, présidente de la CDCBF (Photo lanouvelle.net )

Des bons coups

Utilisant la métaphore alimentaire, l’animateur Pierre Luc Houde a souligné que plusieurs bons coups cherchaient l’inclusion, le rapprochement, «des ingrédients importants pour réussir la recette et faire un beau Centre-du-Québec».  «Vous êtes, a-t-il dit aux intervenants, la crème de la recette, l’agent liant pour une communauté plus onctueuse. Vous réalisez une série de bons coups et vous fouettez le reste des ingrédients de la société. C’est là que ça lève.»

On a relevé de la variété dans les bons coups soulignés,  comme le processus mis en place par la Maison de thérapie Victoriaville-Arthabaska pour aider les résidents dans leur recherche d’emploi ou encore les liens tissés par L’Autre Fabrik avec différents partenaires pour diversifier ses activités, assurer une évolution graduelle de sa production en respectant sa mission et en préservant ses racines et son expertise.

La formation sur la diversité sexuelle et des genres de la Maison des femmes des Bois-Francs a aussi été saluée, une formation permettant d’agir sur les facteurs de vulnérabilité des personnes homosexuelles, bisexuelles ou transgenres et leur entourage.

Le Carrefour jeunesse-emploi Arthabaska a, pour sa part, mérité un «Rita» pour sa création d’une vidéo immersive qu’on visionne avec un casque de réalité virtuelle. L’expérience permet aux jeunes de vivre les émotions ressenties comme témoin lors d’une scène d’intimidation et vise une prise de conscience sur les conséquences.

Une vidéo a également permis à l’Association des personnes malentendantes des Bois-Francs de recevoir les honneurs, une vidéo de sensibilisation à l’importance pour ces personnes de se doter d’appareils adaptés pour s’assurer de leur bien-être et de leur sécurité.

Les maisons des jeunes La Destination 12-17 de Warwick et Trait d’Union de Victoriaville ont eu aussi droit à leur moment de gloire. Celle de Warwick pour son projet Alterados visant à outiller les jeunes face à l’hypersexualisation et qui a mené à un jeu de société «As-tu dis SEXE?».

De leur côté, cinq jeunes filles du Trait d’Union de Victo ont remporté le prix Coup de cœur du public avec leur création d’une chorégraphie de danse hip-hop présentée à la première édition de MDJ sur scène.

Le Groupe d’entraide l’Entrain a connu, de son côté, une année mouvementée. Un «Rita» lui a été décerné pour la mise en place de trois activités liées à la créativité, l’exercice physique et au théâtre.

(Photo lanouvelle.net)

Autre organisme salué, le Théâtre Parminou qui, pour ses 45 ans, a offert des cadeaux (trois expositions et quatre lectures) aux gens de la région. «Le Parminou propose un théâtre utile, inspirant, qui fait avancer», a souligné Pierre Luc Houde, lui-même comédien.

«L’importance de prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres», a poursuivi l’animateur en parlant de l’Association des proches aidants Arthabaska-Érable qui offre aux proches aidants de bénéficier d’une courte pause, le temps d’un répit pour une séance de massothérapie, d’une sortie au restaurant ou d’une soirée-spectacle, entre autres.

Par ailleurs, le Carrefour d’entraide bénévole des Bois-Francs a fait entrer dans l’ère numérique la magnétothèque devenue l’audiothèque 2.0. Depuis 1990, la magnétothèque a produit plus de 2000 enregistrements sur cassette pour les personnes non voyantes.

Après Saint-Rosaire, l’Association Parents-Ressources des Bois-Francs a mis sur pied trois nouveaux Café Bla-Bla à Daveluyville, Saint-Albert et Kingsey Falls, des activités permettant de tisser des liens et de briser l’isolement.

Les bons coups ont aussi salué l’action d’Équijustice Arthabaska-Érable pour le programme renforcement de familles (PRF), programme de prévention de la criminalité comportant 14 séances pour les parents et leurs adolescents. «Des parents ont vu leur relation s’améliorer et constaté des changements positifs dans le comportement de leurs ados», a souligné l’animateur.

Enfin, la Maison d’hébergement la Volte-Face a réalisé un projet d’agrandissement de 258 000 $ avec la construction d’un pavillon multifonctionnel comprenant notamment une grande salle pour les rencontres de groupe et les ateliers variés, de même qu’un bureau d’intervention pour les rencontres externes. La ressource enregistre des taux d’hébergement record dépassant les 100%.

Pierre Luc Houde a animé la cérémonie. (Photo lanouvelle.net)

L’animateur Pierre Luc Houde a terminé l’activité par un bon coup national concernant l’importance des lanceurs d’alerte, tout en invitant l’auditoire à ne pas attendre les alertes pour poser de bons gestes. «On peut ennoblir les lanceurs d’alerte, comme on peut manger bio. On peut rapatrier les poubelles des Philippines, mais on peut aussi arrêter de faire des poubelles», a-t-il fait valoir.

Il leur a fait savoir qu’ils étaient «des soldats de cette guerre-là». «Vous devez continuer de vous manifester. Soyez une voix, dénoncez, nommez les choses aujourd’hui sans attendre les alertes qui viennent souvent après le déluge. C’est dans le présent que les choses se passent, a-t-il plaidé. Et vous êtes présents, vous êtes de vrais cadeaux qui donnent du temps, des dons, don de soi. Ceux d’après donneront en retour, car ça se recycle, les coups de main! Mais pas demain, dans le présent. Qui est présent, qui embarque? Si t’en as marre, démarre. Vous êtes la bonne terre qui fait des Bois-Francs un monde bienveillant.»

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Guylaine Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Guylaine
Invité
Guylaine

Nous avons dit au revoir la semaine dernière à notre tante « Rita » qui avait eu 100 ans en décembre dernier. C’est toute une coïncidence !!