Championnat du monde universitaire : Jessy Lacourse espère un top 10

Par Matthew Vachon
Championnat du monde universitaire : Jessy Lacourse espère un top 10
Jessy Lacourse (Photo : Rouge et Or)

Après avoir dominé la scène universitaire canadienne, la talentueuse Victoriavilloise Jessy Lacourse sera de la partie au 30e Championnat du monde universitaire à Naples, en Italie.

Pour une première expérience à ce grand rassemblement sportif, la représentante du Canada prendra part à l’épreuve du 3000 m steeple chase (9 au 11 juillet). «Jusqu’à maintenant, c’est la compétition la plus prestigieuse à laquelle je vais participer. Auparavant, j’avais pris part aux Jeux de la francophonie en 2017, ce qui était quand même important, mais le Championnat du monde universitaire demeure l’un des plus gros rassemblements sportifs organisés. Je suis vraiment heureuse d’y participer, car je ne pensais pas y arriver cette année. Il y a eu un désistement et c’est moi qui y vais», a raconté Lacourse.

Elle espère pour l’occasion se classer parmi les dix premières, ce qui lui permettrait ainsi de prendre part à la course finale. «J’ai confiance d’y arriver, mais ça va dépendre, car nous n’avons pas encore la liste de temps des athlètes qui sont sélectionnées. Nous allons le savoir pratiquement en arrivant là-bas. Cependant, par rapport aux éditions passées, je crois que le top dix est envisageable.»

Bien qu’elle représente le Canada à cette compétition, l’athlète de 22 ans se retrouvera en compagnie de quelques coéquipiers du Rouge et Or de l’Université Laval, soit Catherine Beauchemin (3000 m steeple chase), Jean-Simon Desgagnés (3000 m steeple chase) et la native de Victoriaville Anne-Marie Comeau (demi-marathon). «Avant cette année, l’Université Laval n’avait que cinq athlètes qui avaient pris part au Championnat du monde universitaire. Nous passons donc de cinq à neuf. Ce qui est impressionnant dans tout ça, c’est que le Canada ne prenait que deux personnes par discipline. Sur un maximum de quatre représentants canadiens en steeple chase, il y en a trois qui proviennent de l’Université Laval. Ça démontre une belle profondeur dans cette discipline au Québec.»

Un honneur individuel au Gala du Rouge et Or

Par ailleurs, les performances de la dernière année de Lacourse ne sont pas passées inaperçues aux yeux du Rouge et Or alors qu’elle a été nommée athlète par excellence des sports individuels à l’issue de sa seconde saison universitaire seulement. Ayant signé plusieurs résultats éclatants au cours de la dernière année, dont le titre de championne universitaire canadienne au 3000 m, Lacourse a fait des pas de géants dans une courbe de progression qui laissait déjà entrevoir de très belles choses. «Par rapport à l’an dernier, je me suis grandement améliorée en ce qui concerne les classements et les performances. Les résultats que j’ai eus l’automne dernier puis cet hiver l’ont démontré. En cross-country, j’ai remporté le championnat provincial pour ensuite terminer 7e au niveau national. L’année précédente, j’avais pris quelque chose comme le 20e rang. En athlétisme, j’ai remporté le Championnat canadien. Au relais, nous avons pris le 2e rang plutôt que le 3e. Mes temps se sont améliorés également. Ça prouve que je suis encore en progression et que ça va bien.»

Elle reprendra l’action le 9 juin du côté de Portland après un camp d’entraînement en altitude d’un mois dans l’État américain de l’Utah.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des