«Nous sommes les adultes de demain, il est primordial de nous laisser nous exprimer» – Gabriel Gagné

Par Andrée-Anne Fréchette
«Nous sommes les adultes de demain, il est primordial de nous laisser nous exprimer» – Gabriel Gagné
Les jeunes élus du CJA, accompagnés du préfet Alain St-Pierre, de Denise Letarte, bénévole impliquée dans ce projet, de Simon Boucher, maire de Sainte-Clotilde-de-Horton et responsable des questions jeunesses, et de François Gardner, agent de développement des communautés. (Photo : www.lanouvelle.net)

Depuis plusieurs mois, 11 adolescents issus de différentes municipalités de la MRC d’Arthabaska se réunissent pour mettre en commun leurs réflexions au sujet de la réussite scolaire et de l’environnement. Mercredi, ils ont tenu publiquement leur ultime séance et ont remis 16 propositions à leurs élus municipaux.

Le thème de la réussite scolaire leur avait été soumis par les maires de la MRC. Celui de l’environnement relevait plutôt de leurs propres préoccupations (https://bit.ly/2JzSQ4V).

De leur rôle au Conseil jeunesse de la MRC d’Arthabaska (CJA), ils ont retenu maints sentiments. Lorsque la préfète Loryanne Tourigny (représentante de la municipalité de Sainte-Séraphine), leur a demandé de s’extérioriser à ce sujet, Cédrick Roberge, de Saint-Rémi-de-Tingwick, a déclaré qu’une famille a pris forme. À tour de rôle, ses collègues ont témoigné de leurs nouveaux acquis. Apprendre à affirmer ses idées, développer sa pensée critique, travailler en équipe, se responsabiliser, autant d’aptitudes qui naissent par l’expérience. «Nous sommes les adultes de demain, il est primordial de nous laisser nous exprimer», a observé Gabriel Gagné, de Victoriaville, au sujet de la pertinence du CJA. Pour lui, les réflexions partagées constituent des moments inoubliables. D’aucuns ressentent désormais le sentiment d’avoir voix quant à l’avenir de leur région.

Persévérance scolaire

À propos du thème imposé, les 11 participants ont fait leurs devoirs. Entre autres, ils ont questionné leurs élus sur les actions menées dans leur localité et ont réalisé des enquêtes auprès du personnel éducatif du territoire de la MRC et des administrations de la Commission scolaire des Bois-Francs et du Collège Clarétain dans le but d’obtenir le point de vue des professionnels. Ils ont même rencontré Laurent Duvernay-Tardif afin de discuter de cette question. Puis, pour formuler leurs propositions, ils ont également considéré les facteurs familiaux et sociaux, qui influencent la réussite scolaire. Pour eux, un milieu de vie stimulant peut faire la différence. Ainsi, ils recommandent aux municipalités de soutenir les organismes qui contribuent, à l’extérieur de l’école, au développement des jeunes citoyens, comme les maisons de jeunes, les équipes sportives et les bibliothèques. Aussi, une meilleure communication des services dédiés aux adolescents a été demandée.

Environnement

Le réchauffement climatique et la protection de l’environnement ont constitué le deuxième objet des travaux du CJA. Là encore, l’étude a porté ses fruits. Ils ont compris la portée des actions menées par la MRC, mais lui propose néanmoins d’en faire plus. Ils exhortent les municipalités de réduire les matières plastiques offertes à leurs citoyens tout en accentuant la promotion du recyclage et du compostage. En outre, les membres du CJA suggèrent le nettoyage annuel des bacs de compostage sur l’ensemble du territoire, ainsi qu’une cueillette des déchets toutes les trois semaines. Distribution d’arbres, reboisement des lieux publics, nouveaux sentiers pédestres, application des normes pour les bandes riveraines, plus grand souci des bassins versants et surveillance de la conformité des installations septiques figurent parmi les souhaits formulés.

Fierté

Après avoir assisté à la séance du CJA, le préfet de la MRC, Alain St-Pierre, a souligné avoir confiance en l’avenir en notant le respect et l’amitié qu’il a vu se dégager du groupe. «Soyez certains que nous ne vous avons pas simplement écoutés. Je peux vous promettre que nous agirons.» En plus de les féliciter, il leur a remis un certificat d’attestation du travail accompli.

La création du Conseil jeunesse de la MRC d’Arthabaska s’inscrit dans le cadre de l’accréditation MRC amie des enfants obtenue en 2017. Les 22 municipalités pouvaient élire un représentant jeunesse pour y siéger. Cette première mouture en dénombre 11. M. St-Pierre a dit souhaiter que tous les sièges trouvent preneurs pour l’année 2019-2020.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des