ZE Brosse : l’alternative d’un médecin pour éviter de graves dangers

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
ZE Brosse : l’alternative d’un médecin pour éviter de graves dangers
Le lancement de la ZE Brosse dans les locaux de PRISE : dans l'ordre, la directrice générale de la Fondation À Notre Santé, Jacynthe Vallée, l'initiateur du projet, le Dr Sébastien Morissette et le directeur de PRISE, Olivier Boisvert (Photo : lanouvelle.net)

Radiologiste depuis bientôt six ans à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, le Dr Sébastien Morissette a vu, en un an seulement, deux patients ayant ingéré, sans le savoir, un poil de brosse métallique pour nettoyer les barbecues. Cette situation l’a mené à une alternative, la ZE Brosse,  une brosse en bois.

Non seulement, le Dr Morissette travaille à prévenir les problèmes, mais son projet vient soutenir la Fondation À Notre Santé, de même que l’entreprise d’insertion PRISE.

D’abord, un retour en arrière. En 2018, Santé Canada a émis un avis sur les dangers de l’utilisation de brosses métalliques. Dans cet avis, on recommande l’inspection régulière des brosses avant chaque utilisation. C’est que des poils métalliques peuvent se détacher de la brosse, puis se coller  aux grilles du barbecue et éventuellement dans les aliments qu’on y fait griller.

Santé Canada, en plus de recommander l’inspection des brosses, fait mention de l’utilisation d’alternatives.

Eh bien, avec ZE Brosse, le Dr Morissette en propose une alternative. Accompagné des gens de la Fondation À Notre Santé et de PRISE, le radiologiste a donné le coup d’envoi officiel de la ZE Brosse en fin de journée, mardi, dans les locaux de l’entreprise d’insertion sociale du boulevard Labbé Nord à Victoriaville.

«J’ai connu, ici à Victoriaville, deux patients qui ont ingéré un poil métallique alors que la moyenne canadienne fait état de 10 cas annuellement», indique le médecin qui croit que cela ne reflète pas la réalité. Les cas seraient beaucoup plus nombreux.

Parce que ce phénomène peut conduire à de sérieux problèmes de santé, la perforation de l’intestin, des risques d’infection grave, le Dr Morissette s’est questionné à savoir ce qu’il pouvait faire pour informer, pour sensibiliser la population aux dangers des brosses métalliques.

L’idée d’une brosse en bois, lui-même en utilise depuis des années, a germé dans son esprit. «En discutant, on s’est dit qu’on pourrait en vendre, que cela ferait un beau projet pour la Fondation», souligne-t-il.

Le radiologiste n’a fait ni un ni deux. Il fait part de son projet à la Fondation À Notre Santé. L’appui est immédiat. Le médecin contacte ensuite PRISE dont il connaissait l’existence et la mission. Et le directeur Olivier Boisvert n’a, lui non plus, aucunement hésité. «Le dynamisme, l’engagement, la générosité du Dr Morissette pour la cause m’ont convaincu d’embarquer. De plus, comme le travail, c’est la santé, le partenariat avec la Fondation est tout naturel», exprime-t-il.

Olivier Boisvert, directeur général de PRISE (Photo la nouvelle.net)

Le directeur de PRISE a confié que le projet ZE Brosse permet à l’entreprise de rayonner dans la région à travers cette collaboration. «Ça permet aussi d’investir dans notre mission et à nos employés en formation de démontrer leur savoir-faire à travers une production concrète. Toute l’équipe, note-t-il,  a travaillé fort pour concevoir ce projet original et distinctif afin de répondre aux attentes du Dr Morissette.»

100% local, 100% pour une bonne cause

La ZE Brosse constitue un produit entièrement local puisque le bois d’érable provient de la région. Une entreprise d’ici le fabrique et tous les fonds vont directement à la Fondation À Notre Santé grâce à la générosité d’un donateur anonyme qui a financé l’achat du bois pour la production des 500 premières brosses. «Ainsi, à l’achat d’une brosse au coût de 25 $, tout l’argent se retrouvera dans les coffres de la Fondation», précise le Dr Morissette.

La directrice générale de la Fondation À Notre Santé, Jacynthe Vallée louange le projet et l’action du Dr Morissette. L’organisme, sensible au charisme et à l’enthousiasme du médecin, ne pouvait refuser à pareille initiative qui s’inscrit directement dans sa mission.

On a lancé la ZE Brosse en fin de journée, mardi. (Photo lanouvelle.net)

«Quand un médecin de l’hôpital s’implique pour améliorer la santé et qu’en plus, il implique la Fondation, c’est un cadeau pour nous, souligne Mme Vallée. De plus,  le projet rejoint tellement notre mission de garder les gens en santé. Et pour ce faire, la prévention, c’est tellement mieux que de traiter une fois que les gens se retrouvent à l’hôpital.»

La ZE Brosse se retrouve dans différents points de vente à Victoriaville, Kingsey Falls, Sainte-Élizabeth-de-Warwick, Warwick, Princeville et Plessisville. On y retrouve la liste complète sur le site de la Fondation à l’adresse http://www.anotresante.ca/. Le site permet l’achat en ligne.

On peut aussi se procurer le produit à la boutique cadeau de l’hôpital. On devrait le voir, par ailleurs, dans différents festivals.

Chose certaine, la ZE Brosse connaît un bon départ. Chez Sani Marc, le produit a fait fureur. On en a commandé pas moins de 150.

Et on semble prêt à faire face à la demande. «On vient de lancer 500 brosses cette semaine. Mais d’autres donateurs, parce qu’ils y croient, sont en attente pour financer une autre production. On souhaite faire vivre le projet d’année en année, fait savoir Jacynthe Vallée. Ce projet réalisé à 100% par le Dr Morissette qui a vu à tout, aux points de vente, à la distribution, au suivi des ventes. C’est son projet, alors que la Fondation l’a accompagné pour les communications, le marketing, la mise en marché.»

C’est tellement le projet de Sébastien Morissette que la ZE Brosse s’accompagne d’un petit feuillet explicatif qui contient aussi une recette exclusive de marinades BBQ élaborée par le médecin lui-même.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des