Chien euthanasié après avoir mordu

Chien euthanasié après avoir mordu
Quand un chien mord, on l'emmène en observation à la SPAA. (Photo : lanouvelle.net - Archives)

Un chien adulte, issu d’un croisement, mais s’apparentant à la race Boxer, a été euthanasié après avoir mordu une femme au visage.

L’incident s’est produit vers 11 h 30, le 2 mai, près de l’intersection de la rue Perreault et de Place Demers à Victoriaville.

La propriétaire de l’animal l’avait en laisse au moment des événements, a-t-on appris. Certaines informations laissent aussi entendre que la victime aurait demandé à flatter la bête.

Après avoir été mordue au visage, la dame a été conduite au centre hospitalier Hôtel-Dieu d’Arthabaska pour y recevoir les soins nécessaires.

Après l’attaque, des policiers de la Sûreté du Québec se sont rendus sur les lieux, tout comme des représentants de la Société protectrice des animaux d’Arthabaska (SPAA).

L’organisme, en pareilles circonstances, recueille l’animal. «Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) nous oblige à le garder pour une période d’observation de 10 jours pour nous assurer qu’il n’ait pas la rage», explique la directrice générale de la SPAA, Marie-Josée Roy.

Dans ce cas-ci, la propriétaire de l’animal n’a pas hésité à le faire euthanasier.

Marie-Josée Roy, directrice générale de la SPAA (Photo lanouvelle.net –Archives)

De toute façon, en vertu du règlement municipal sur les animaux, la propriétaire ne pouvait le conserver. Elle devait s’en départir, soit en le faisant euthanasier ou en le confiant à quelqu’un d’autre à l’extérieur de la ville.

L’article 10 du règlement stipule, d’entrée de jeu, que tout chien dangereux constitue une nuisance. Est notamment réputé dangereux, tout chien qui, sans malice, ni provocation, a mordu ou a attaqué une personne ou un autre animal dont le gardien respecte le présent règlement, lui causant une blessure ayant nécessité une intervention médicale, telle qu’une plaie profonde ou multiple, une fracture, une lésion interne ou autre.

Ce même règlement indique que le fait d’être propriétaire ou en possession d’un chien dangereux constitue une infraction.

Quand l’autorité compétente capture un tel chien, son gardien a la possibilité, après la période de quarantaine et si le vétérinaire ne le juge pas dangereux, de soumettre le chien à l’euthanasie ou de s’en départir à une personne demeurant à l’extérieur de la municipalité.

@ST:Triste événement

@R:Pour la directrice de la SPAA, Marie-Josée Roy, il s’agit d’un malheureux incident qui doit interpeller la société.

«On entend parler beaucoup de morsures ces temps-ci. On a, comme société, des questions à se poser au sujet de l’éducation, mais aussi sur la reproduction des chiens», indique-t-elle.

Après la naissance, on laisse aller les chiots à huit semaines. «Mais la mère fait un bon travail. Les chiots devraient rester auprès de leur mère jusqu’à 12 semaines», croit-elle.

Éducation, savoir comment approcher un animal, cours, on a tous une responsabilité en la matière, estime la directrice de la SPAA. «Avec ce qu’on entend au sujet des morsures, il est normal que la population soit apeurée. Mais il n’est pas normal que nos chiens mordent», conclut-elle.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des