Séries LNH : un ancien des Tigres toujours en vie

Par Matthew Vachon
Séries LNH : un ancien des Tigres toujours en vie
Samuel Blais (Photo : Scott Rovak - Blues de Saint-Louis)

Alors qu’au début des séries, ils étaient trois anciens des Tigres à amorcer leur quête vers la coupe Stanley, il n’en reste plus qu’un à l’ouverture du troisième tour éliminatoire. Il s’agit de Samuel Blais des Blues de St-Louis.

Après avoir raté le début des séries éliminatoires en raison d’une blessure à la cheville, l’attaquant natif de Montmagny a dû patienter dans les gradins jusqu’au sixième match de la série contre les Stars de Dallas au second tour. Blais, pour qui il s’agissait du premier match éliminatoire de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), a alors livré une excellente performance. Les Blues faisaient face à l’élimination. Désireux de faire la différence, l’ailier droit de 6’02’’ et 205 livres a alors distribué neuf mises en échec en plus de marquer son premier but en séries à l’aide d’un boulet de canon en 12:20 de temps d’utilisation. Après avoir remporté la sixième manche, les Blues ont joué un match numéro 7 sans faille. N’eût été du brio de Ben Bishop, St-Louis aurait aisément passé en demi-finale, mais elle a finalement eu besoin de la seconde période de prolongation pour trancher le débat grâce à un but de Patrick Maroon.

Une fois de plus, l’ancien Félin a livré la marchandise en distribuant huit mises en échec et en décochant un lancer lors de ses 17:45 d’utilisation. Grâce à ses deux dernières performances, Blais semble avoir convaincu l’entraîneur-chef Craig Berube qu’il était un élément indispensable aux Blues. À moins d’une blessure, il devrait être maintenant difficile pour Berube de le retirer de l’alignement. La formation du Missouri affrontera maintenant les Sharks de San Jose en finale de l’Ouest.

Déception pour Gourde et le Lightning

Sans être une véritable surprise, Blais n’est toutefois pas l’ancien joueur des Tigres que la plupart des observateurs attendaient pour participer au carré d’as des séries de la LNH. Survolant le circuit Bettman pendant l’ensemble du calendrier régulier, le Lightning de Tampa Bay de Yanni Gourde était perçu comme grand favori pour l’obtention de la coupe Stanley. Les joueurs du club floridien ont finalement baissé tristement pavillon en quatre petites parties au premier tour éliminatoire face aux Blue Jackets de Columbus. Il s’agit assurément de l’une des plus grandes déconfitures de l’histoire de la LNH. Gourde, natif de Saint-Narcisse, a récolté un but et présenté une fiche de -3 en quatre rencontres.

Balayage puis balayé

Cantonné à un rôle de simple spectateur pendant la majorité de la saison, Ross Johnston a assisté à toutes les parties des Islanders de New York du haut de la galerie de presse. Après avoir repoussé les Penguins de Pittsburgh en quatre petites parties, la troupe new-yorkaise, dirigée par Barry Trotz, a subi le même sort au second tour contre les Hurricanes de la Caroline.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des