3 problèmes printaniers communs pour les résidents du Québec

3 problèmes printaniers communs pour les résidents du Québec

Au printemps, la nature s’éveille, les arbres bourgeonnent, le soleil nous réchauffe… Cela signifie aussi que les insectes et les petits animaux nuisibles sont de retour. Certains d’entre eux constituent d’ailleurs un problème d’infestation printanière fréquent. Les petits mammifères, les fourmis et les puces font notamment partie du lot. Heureusement, il est possible de se débarrasser d’eux dès les premiers signes d’infestation.

Les petits mammifères

Écureuils, ratons laveurs, moufettes, souris, rats et autres rongeurs… Après un hiver rude, il n’est pas étonnant de voir ces petits animaux apparaître autour des habitations, cherchant des aliments pour refaire leurs forces et nourrir leurs petits dont l’arrivée est imminente. Certains peuvent ravager le jardin ou même s’infiltrer dans la maison pour dénicher de la nourriture, ainsi qu’un abri sûr et de la chaleur.

Ces animaux peuvent causer beaucoup de dommages sur une propriété, c’est pourquoi il est important de remédier à leur présence rapidement, en particulier s’il s’agit d’une colonie ayant élu domicile à l’intérieur d’un bâtiment. Un service de décontamination parasitaire pourra fournir des cages conçues pour attraper des animaux, tels que ratons laveurs ou marmottes. Il sera ensuite possible de les relocaliser dans un secteur naturel plus approprié.

Pour ce qui est des petits rongeurs, il faudra sans doute utiliser des méthodes plus radicales et même faire preuve de patience. Les animaux vivant en groupes sont plus difficiles à éliminer, surtout que leur nid est souvent inaccessible à l’humain. Il faudra aussi bloquer tous les endroits par où ces parasites pourraient s’introduire.

Les fourmis et les puces

Les infestations de fourmis sont très fréquentes au printemps, puisque celles-ci cherchent à établir de nouvelles colonies. Il existe au Québec plusieurs types de fourmis parasitaires, dont les fourmis charpentières, les fourmis pharaon, les fourmis des pavés et les fourmis communes.

Chacune de ces espèces a ses propres particularités, rendant préférable l’avis d’un expert en service de décontamination parasitaire pour identifier celle dont il s’agit avant de tenter un traitement. Il sera alors possible d’utiliser une méthode adaptée et sécuritaire.

Un autre insecte très présent, mais auquel on songe peu, est la puce. Cet insecte ne survit au froid que dans le pelage des animaux et prolifère lorsque le temps se réchauffe. Les puces peuvent donc attendre n’importe où, puis sauter sur votre animal dès qu’il passe tout près.

Comme les puces pondent une grande quantité d’œufs par jour, il faut alors peu de temps pour qu’elles infestent chaque recoin de votre maison avec leurs œufs et leurs larves! En plus de traiter votre animal avec un produit anti-puces approprié, vous devrez sans doute laver votre maison au grand complet et peut-être même faire appel à un service de décontamination parasitaire.

Naturellement, plusieurs autres petites bêtes peuvent faire leur apparition au printemps, comme les araignées, les perce-oreilles, les guêpes, etc. Si la plupart de ces intrus sont plutôt inoffensifs en petit nombre, une colonie peut néanmoins représenter un problème majeur. Il faut alors faire appel à des professionnels pour éliminer ces animaux nuisibles, mais aussi pour comprendre leur origine et prévenir leur réapparition.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des