Urgence à Fortierville : le CIUSSS n’a pas rassuré la population

Par Stéphane Lévesque
Urgence à Fortierville : le CIUSSS n’a pas rassuré la population
La séance d’information convoquée par la CIUSSS Mauricie et Centre-du-Québec a fait salle comble à l’église de Fortierville hier (29 avril). (Photo : Stéphane Lévesque)

La séance d’information convoquée par la CIUSSS Mauricie et Centre-du-Québec a fait salle comble à l’église de Fortierville hier (29 avril).

Le directeur général par intérim, Carol Fillion, les gestionnaires et les médecins n’ont cependant pas réussi à rassurer la population concernant les «bienfaits» de la fermeture la nuit de l’urgence du CLSC de Fortierville. Julie Pressé, la mairesse de Fortierville ainsi que le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, ont annoncé à cette occasion le lancement d’une pétition ainsi que le début d’une mobilisation qui s’amorcera dès jeudi par une première rencontre des intervenants intéressés.

«La fermeture de l’urgence, c’est non. Le préfet de la MRC de L’Érable, la mairesse de Fortierville, le comité de citoyens, la MRC de Bécancour, tout le monde est prêt. On va mettre de la pression sur M. Fillion, sur notre député, on va aussi mettre de la pression sur la ministre de la Santé. On a une population qui s’est déplacée ce soir (lundi). Il y avait près de 400 personnes qui sont venues dire «oui on a des bons médecins, oui on comprend qu’ils sont fatigués, mais qu’on trouve des solutions.» «Le mur-à-mur en santé au Québec, ça ne marche pas. Ils commencent par fermer un shift pis ça devient un gros GMF (groupe de médecine familiale). On veut garder une urgence. On est à une heure des services ici», a souligné sans détour Mario Lyonnais, préfet de la MRC de Bécancour.

Poursuivant sur son élan, le maire de Sainte-Françoise a demandé au directeur général du CIUSSS, Carol Fillion, de sursoir immédiatement à la proposition de fermer l’urgence de nuit au CLSC de Fortierville. Ce qu’il s’est refusé de faire. Il a quand même pris fait de la position de la population. «Je constate que c’est extrêmement préoccupant pour vous. On va prendre acte de ce qui s’est dit ce soir», a déclaré Carol Fillion.

De son côté, la mairesse de Fortierville, Julie Pressé, s’est dite très satisfaite de la participation de la population. «Ma priorité c’est que les citoyens puissent s’exprimer et dire ce qu’ils veulent».

À ce sujet, voici certains des commentaires exprimés par les personnes présentes. Tout en soulignant la qualité des soins reçus, la quasi-totalité des intervenants a dénoncé avec vigueur la fermeture prévue de l’urgence la nuit.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des