Résidence détruite par les flammes

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Résidence détruite par les flammes
L'appel d'urgence a été reçu vers 13 h 40. (Photo : lanouvelle.net)

Un incendie d’origine inconnue, pour le moment, a détruit une résidence située au 737, rue des Ormes, mardi après-midi, à Saint-Samuel.

Les pompiers de la Régie de la Bulstrode ont reçu l’appel d’urgence vers 13 h 40. «Le propriétaire se trouvait chez un voisin de la rue un peu plus bas, la rue des Mélèzes. Il y était depuis environ 30 minutes quand un autre citoyen l’a avisé de l’incendie à son domicile», a raconté Sylvain Beaumier, directeur du Service de sécurité incendie.

Le directeur Sylvain Beaumier (Photo lanouvelle.net)

Le propriétaire a accouru rapidement à son domicile. «Mais il lui a été impossible d’entrer. À son arrivée, une fenêtre de la porte a éclaté et les flammes ont jailli», a confié le chef Beaumier.

Ayant obtenu la confirmation de fumée et de flammes visibles, le directeur a dès lors sonné une alarme générale. De plus, six pompiers de Saint-Wenceslas sont aussi intervenus pour le combat et pour l’alimentation en eau avec un camion-citerne. «J’ai également demandé en entraide des pompiers de Saint-Léonard-d’Aston pour le transport d’eau avec un camion-citerne», a précisé l’officier.

Ainsi, une vingtaine de pompiers ont été déployés pour combattre l’élément destructeur.

Mais c’était déjà peine perdue pour la maison à l’arrivée des premiers sapeurs. «L’embrasement était généralisé et une partie de la toiture s’était déjà effondrée», a expliqué Sylvain Beaumier.

Le vent, par ailleurs, se faisait grandement menaçant puisqu’il soufflait en direction de la maison voisine. «Dès le départ, ce fut notre préoccupation de protéger cette maison. La galerie et une porte ont été cependant endommagées», a fait savoir le chef pompier.

En une demi-heure, les pompiers avaient maîtrisé la situation. Mais les flammes, en plus de détruire la résidence, ont ravagé environ 80% d’un garage contenant certains outils. Le feu s’en est pris aussi à une remise abritant certains équipements, comme un souffleur et une débroussailleuse.

Une vingtaine de pompiers de trois services d’incendie ont été mobilisés. (Photo lanouvelle.net)

Les pertes, selon le directeur Beaumier, pourraient atteindre environ 150 000 $.

Les pompiers ont terminé leur travail d’extinction entre 16 h et 17 h. Les derniers sapeurs auraient quitté les lieux vers 17 h 30.

Le directeur Sylvain Beaumier se trouvait toujours sur place vers 20 h pour effectuer son travail d’enquête pour tenter d’établir la cause du sinistre.

Le feu semble avoir pris naissance du côté gauche de la maison. Mais en raison de la vigueur de l’incendie et de la destruction, il pourrait être impossible de déterminer la cause avec exactitude.

Toutefois, selon les témoignages recueillis, la thèse de l’incendie criminelle peut être écartée. Aucun élément ne privilégie cette avenue.

Des bénévoles de la Croix-Rouge se sont rendus sur les lieux pour offrir leurs services.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des