Chapeau bien bas à Suzanne Lainesse

Tribune libre
Chapeau bien bas à Suzanne Lainesse
(Photo : Archives)

Je m’incline devant le génie de Suzanne Lainesse, une femme que je ne connaissais pas bien … pas dans toute sa grandeur. Dans ce spectacle Humanitude, elle nous a amenés en voyage…en voyage au cœur de nous-même.

Elle nous a fait connecter avec nos aspirations profondes, nos rêves oubliés, notre amour bien remballé… elle nous a mis au jour dans nos vulnérabilités par ce collage de beautés auquel a contribué plus de 80 humains. Je suis émue, profondément touchée de l’harmonie, de l’unité qu’elle a su créer dans le Chœur Daveluy pour cheminer vers cette œuvre plus grande que nature… Des paroles de chansons que nous avons entendues maintes fois à la radio, mais qui prennent tout leur sens dans ce grand tableau ingénieux, comme si nous les entendions enfin vraiment.

Ce spectacle a pu soulever l’âme de plus de 1000 personnes…ici…au cœur du Québec. Il est à parier que ces ondes de bonheur pulseront aux quatre coins de notre belle province.

Je suis chaque fois épatée de voir à quel point un chef de chœur qui suscite le respect et la confiance réussit à rallier l’ensemble au service de l’œuvre et à la magnifier en y valorisant la couleur de tous…oui de la couleur, il y en avait! Des éclaboussures de joie, des poésies à exalter les limites du mental, des envolées vers les plus heureuses contrées, vers les plus nostalgiques souvenirs…

Suzanne Lainesse est une maitre de son art, une peintre d’émotions pures et définitivement, Humanitude est un couronnement glorieux de sa carrière. Gratitude pour cette audace, pour ces élans créateurs et pour l’espoir semé!

Anne Beaumier,

Présidente et fondatrice

Festival de la Paix de Victoriaville

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des