21 avril 1967- GM atteint les 100 000 000 de ventes

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
21 avril 1967- GM atteint les 100 000 000 de ventes

Il aura fallu à GM un peu moins de 60 ans pour vendre 100 millions de véhicules. En 1967, GM était le plus grand constructeur automobile du monde. Fondée en 1908 à Flint, Michigan, par le magnat de la calèche, William Durant, GM a acquis plusieurs sociétés dont Buick qui servira de base financière à Durant pendant des années. Il y a eu la mise sur pied de Chevrolet en 1911 avec Louis Chevrolet.

Au début des années 1930, GM avait dépassé la Ford Motor Company pour devenir le plus grand constructeur automobile mondial. Bien que Ford ait vendu plus de 15 millions de modèles T entre 1908 et 1927, il a été reproché à la société de ne pas répondre assez rapidement à la demande des consommateurs pour de nouveaux modèles, à l’instar de GM. GM a également proposé des options de financement aux consommateurs, tandis que Henry Ford s’est opposé au crédit. GM a ensuite connu des décennies de croissance. La société poursuivait une stratégie consistant à vendre un véhicule “pour chaque porte-monnaie et chaque but”, selon les mots d’Alfred Sloan, qui devint président de GM en 1923 et démissionna de son poste de président en 1956. En 1940, la société commémorait sa 25 millionième voiture de fabrication américaine et à son apogée en 1962, GM produisait 51% de toutes les voitures américaines. Sa 75 millionième voiture fabriquée aux États-Unis est sortie de la chaîne de montage cette année-là, suivie de la 100 millionième voiture en 1967.

Toutefois, selon le New York Times, dans les années 1960, le constructeur automobile «commença un long et lent processus de dégradation de son autonomie», car il n’innovait pas assez vite face à la concurrence des constructeurs étrangers. En 2008, GM, durement touchée par la crise économique mondiale, a perdu son titre de constructeur automobile le plus vendu au monde. Cette année-là, GM a vendu 8,356 millions de voitures et de camions, contre 8,972 millions de véhicules de Toyota. Le 1 er juin 2009, GM a demandé la protection du chapitre 11 en matière de faillite. C’était un geste jugé impensable pour la société qui est devenue un géant de l’économie américaine au XXe siècle.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des