5000 $ à recueillir pour aider à l’étranger

Communiqué
5000 $ à recueillir pour aider à l’étranger
Il est possible de faire un don en ligne à www.solidaritenordsud.org/projets-de-cooperation-internationale et d’obtenir un reçu de don de charité. (Photo : gracieuseté)

Le groupe Song-Taaba de Victoriaville, parrainé par Solidarité Nord-Sud des Bois-Francs, lance une campagne de financement d’un mois intitulée «Un petit don. Un gigantesque impact.» afin d’amasser des fonds leur permettant de poursuivre les divers projets entamés conjointement avec l’association Solidarité Patoinyimba pour le bien-être social (ASPBS) de Doulou, au Burkina Faso, en Afrique. L’objectif est de recueillir une somme de 5000 $ d’ici le 15 mai.

Toute personne qui désire effectuer un don à Song-Taaba peut le faire en ligne au www.solidaritenordsud.org/projets-de-cooperation-internationale ou encore par la poste en précisant qu’il s’agit d’une aide financière pour ledit groupe à Projet de coopération Song-Taaba de Victoriaville (Solidarité Nord-Sud des Bois-Francs), 59, rue Monfette, Victoriaville (Québec) G6P 1J8.

À noter qu’il est important de bien remplir la section des informations personnelles afin d’obtenir en retour un don de charité qu’il sera possible d’inscrire dans le rapport d’impôts. «Depuis 2012, nous œuvrons conjointement afin de venir en aide aux personnes les plus vulnérables de ce village situé au Burkina Faso. Les comités mis de l’avant sont de véritables leviers économique et social afin d’améliorer leurs conditions de vie et développer du même coup leur niveau d’autonomie. Toutefois, afin de poursuivre tout le chemin parcouru depuis près de huit ans, nous avons besoin des dons de la population de Victoriaville et sa région», précise le coordonnateur de Song-Taaba, Richard Leroux.

«C’est incroyable ce que quelques dollars peut faire une énorme différence dans ce pays. Je n’ai qu’à penser à l’accès à l’éducation. Pour aussi peu que 7 $ par an, il est possible d’envoyer un enfant à l’école primaire, alors qu’il en coûte environ 50 $ au niveau du secondaire. Malgré cette faible somme, le facteur financier constitue des limites à l’accès à l’éducation. C’est pourquoi nous mentionnons qu’un petit don peut entraîner un gigantesque impact pour tous les projets mis de l’avant par le groupe. Merci de votre contribution et je profite de l’occasion pour remercier toutes les personnes et tous les organismes qui participent de diverses façons à ce projet des plus humains», ajoute M. Leroux.

Des projets qui améliorent la qualité de vie de la population

Il faut savoir que plusieurs projets se sont concrétisés au cours des dernières années comme la création d’un orphelinat venant en aide à près de 45 enfants, une clinique visuelle offrant des examens visuels gratuits et des montures à bas prix, ainsi qu’un comité de micro-crédit permettant de développer des activités génératrices de revenus, et ce, par le biais de près d’une vingtaine de regroupements de femmes. Le secteur agricole n’est pas en reste, alors qu’un comité permet de développer une expertise améliorant les récoltes.

«Je désire remercier la population de Victoriaville et sa région qui contribue à améliorer les conditions de vie des résidentes et résidents de Doulou. C’est toujours gratifiant de voir arriver au village Richard et son équipe. Ces derniers amènent une expertise et une vision renouvelée sur les projets année après année. Et le tout se fait toujours dans le respect et la coopération. Honnêtement, depuis notre association en 2012, c’est une belle évolution qui se produit à Doulou et nous continuons de regarder vers l’avant. À vous toutes et tous… barka (merci dans la langue mooré)», conclut le président de l’ASPBS, Tanga Kiendrebeogo.

Toute personne qui désire suivre les activités de Song-Taaba n’a qu’à s’abonner à la page Facebook officielle du groupe, soit Solidarité Burkina Faso – Song-Taaba.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des