Saint-Valère : le DG peut réintégrer son poste

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Saint-Valère : le DG peut réintégrer son poste
Le 1er avril dernier, le directeur général Jocelyn Jutras à la droite du maire Marc Plante peu de temps avant sa suspension. (Photo : lanouvelle.net - Archives)

Le maire de Saint-Valère, Marc Plante, qui le 1er avril avait suspendu sans obtenir une résolution du conseil municipal le directeur général Jocelyn Jutas, fait marche arrière et admet son erreur.

«Ce n’était pas légal. C’était davantage un cri à l’aide. Le DG avait le droit de réintégrer dès le lendemain», a confié le maire Plante en fin d’avant-midi, vendredi, lors d’un entretien téléphonique avec le www.lanouvelle.net.

Lors d’une assemblée extraordinaire du conseil municipal, jeudi soir, une résolution a été adoptée pour la réintégration de Jocelyn Jutras.

«De nombreux citoyens assistaient à la séance. Plusieurs étaient frustrés au sujet de la réintégration du directeur général. Je leur ai expliqué la situation, leur précisant que j’étais minoritaire, que ce que j’avais fait n’était pas légal. Je leur ai souligné ce que les avocats nous ont fait savoir», a indiqué le maire de Saint-Valère qui dit souhaiter maintenant mettre cette affaire de côté.

«Il faut que ce soit de l’histoire ancienne et regarder vers l’avant pour bâtir une municipalité dans la sagesse, l’amour en stoppant cette vieille mentalité œil pour œil dent pour dent, a-t-il souligné. J’ose espérer que le conseil acceptera les projets, sinon on ne fera qu’investir dans la voirie pendant deux ans et demi jusqu’aux prochaines élections.»

«Au lieu de se battre, il vaut mieux mettre des efforts pour l’avenir», a ajouté le maire Plante qui mise sur la rencontre du 15 avril (lundi) avec le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). «J’espère qu’on pourra éclaircir les choses et que le ministère puisse voir clair», a-t-il dit.

Municipalité paralysée?

Le conseiller Marcel Larochelle (Photo lanouvelle.net – Archives)

Le conseiller Marcel Larochelle dit déplorer, pour sa part, le fait que les élus n’aient pu débattre de points importants.

«La Municipalité est paralysée depuis un certain temps. Des employés municipaux et des fournisseurs n’ont pas été payés depuis un moment», a-t-il soutenu, tout en indiquant ne pas savoir à quel moment le DG reprendra son poste.

L’élu dit avoir contacté le MAMH. «Il est possible que je porte plainte officiellement en fonction de ce qui passera lors de la rencontre, lundi», a-t-il  fait savoir.

Partager cet article

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
PierreObservateur de l'extérieur Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Observateur de l'extérieur
Invité
Observateur de l'extérieur

Je pense finalement que les policiers n’ont pas expulsé la bonne personne..

Pierre
Invité
Pierre

Le maire minimise maintenant l’importance de ses décisions et continue à croire que seul ses idées comptent au sein du conseil…c’est encore plus préoccupant. La suspension du DG sans résolution n’est pas un geste anodin. Tout ça était planifié (présence de la police et des journalistes, groupe important de citoyens appuyant le maire, etc.). C’est anti-démocratique et comme citoyen je n’ai plus du tout confiance en ce maire.