Plessisville modifie sa règlementation pour autoriser les poules et poulaillers

communiqué
Plessisville modifie sa règlementation pour autoriser les poules et poulaillers
Les Plessisvillois désirant se doter de poules pourront, dès l’entrée en vigueur du règlement, obtenir une licence. (Photo : Archives)

Le conseil municipal de la Ville de Plessisville a déposé un projet de règlement dans le but de permettre la garde de poules sur les terrains résidentiels de son territoire lors de la séance ordinaire du 1er avril 2019.

Dans cette même optique et pour encadrer cette nouvelle pratique, la Ville a également adopté un avis de motion afin de modifier ses règlements sur les nuisances et sur les animaux.

«De plus en plus de municipalités permettent la présence de poules et de poulaillers en milieu urbain, et l’expérience démontre que cette pratique génère beaucoup moins de répercussions négatives que ce que l’on craignait au départ», affirme Mario Fortin, maire de la Ville de Plessisville.

«La clé pour réussir ce virage consiste à lui associer des balises claires, qui respectent les droits et les besoins des propriétaires de poules, de leurs voisins et des animaux eux-mêmes.»

Ainsi, les Plessisvillois désirant se doter de poules pourront, dès l’entrée en vigueur du règlement, obtenir une licence, suivant la signature d’un engagement, en se présentant au Service de l’urbanisme de la Ville de Plessisville.

Au préalable, les citoyens intéressés sont invités à prendre connaissance de l’article 5.4.19 du règlement municipal numéro 1703 sur le zonage : celui-ci fait état de l’ensemble des conditions exigées pour pouvoir garder des poules à domicile, notamment le nombre de poules permises, les dimensions requises pour le poulailler et la volière et les distances à respecter.

«Après avoir consulté plusieurs villes autorisant maintenant la présence de poules sur leur territoire, force est de constater que ces animaux n’entraînent pas davantage de nuisances que les chats ou les chiens, par exemple. Nous comptons donc sur l’habituelle collaboration de nos citoyens pour respecter la nouvelle réglementation et assurer une cohabitation harmonieuse entre nos poules urbaines et leur voisinage», conclut le maire.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des