Rien ne sert de courir, mieux vaut garder ses pneus d’hiver…

Communiqué
Rien ne sert de courir, mieux vaut garder ses pneus d’hiver…
(Photo : Archives)

Vous avez tendance à tout remettre à plus tard? Vous êtes un indomptable procrastinateur? Bravo! Parce qu’en matière de pneus d’été, vous avez raison. Pourquoi remettre à demain ce qu’on pourrait faire aujourd’hui, légalement depuis le 16 mars? Simplement parce qu’il est beaucoup plus sécuritaire d’attendre la date réaliste de CAA-Québec avant de changer ses pneus d’hiver pour ceux d’été.

On a vérifié auprès de MétéoMédia et il s’avère que l’installation précoce des pneus d’été n’a aucun effet sur l’arrivée précoce de la belle saison, même lorsque combinée aux meilleures techniques de pensée positive. La rumeur veut que Dame Nature trouve ça plutôt comique, considérant sa tendance à nous envoyer une cinquantaine de centimètres par la tête en mars et avril et à garder le mercure au-dessous de zéro la nuit, au moins jusqu’à la mi-avril, explique le météorologue André Monette.

Il ajoute que la métropole reçoit une bonne bordée passé la mi-avril une année sur 18, alors qu’à Gaspé, c’est une année sur trois! Ce n’est pas pour rien que la date réaliste, développée par CAA-Québec et MétéoMédia, varie autant. Elle va du 5 avril à mi-mai!

 

Des dates réalistes pour toutes les régions

Cette année, CAA-Québec dévoile les dates réalistes pour l’ensemble des 17 régions du Québec avec un intervalle de 10 jours, pour tenir compte des variations à l’intérieur de chaque région, mais aussi du seuil de tolérance au risque.

La première date représente un faible risque de faire face à des conditions hivernales, alors que le risque passe à très faible pour la dernière.

 

«On ne s’attend pas à des températures particulièrement froides au cours des prochaines semaines, indique M. Monette. On prévoit un mois d’avril typique, avec des températures en montagnes russes. Les dates réalistes devraient donc être un bon indicateur cette saison».

Dates réalistes de CAA-Québec par région pour l’installation des pneus d’été

 

5 au 15 avril
Montréal, Laval, Montérégie, Estrie, Outaouais
10 au 20 avril
Lanaudière, Centre-du-Québec, Laurentides, Mauricie
15 au 25 avril
Capitale-Nationale*, Chaudière-Appalaches, Bas-Saint-Laurent, Saguenay–Lac-Saint-Jean, Abitibi-Témiscamingue
20 au 30 avril
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine*
25 avril au 5 mai
Côte-Nord*
Après le 15 mai
Nord-du-Québec

* Présence de régions montagneuses (Réserve faunique des Laurentides, Charlevoix, Chic-Chocs, etc.) où le gel et la neige se prolongent et où les pneus d’hiver sont requis plus longtemps.

C’est une date réaliste, pas une date parfaite

Il faut cependant nuancer. On sait que la date légale du 16 mars pour le changement des pneus n’est pas idéale du point de vue de la sécurité routière. On sait aussi que la date réaliste n’est pas parfaite. «C’est une moyenne basée sur les données météo des dernières années, mais on ne sait jamais ce que le temps nous réserve. La preuve, c’est que l’hiver a commencé un mois d’avance! La date réaliste, ça aide à s’orienter, mais il faut aussi faire preuve de jugement. Si on roule souvent la nuit ou en région montagneuse, on a tout intérêt à retarder son changement de pneus», précise le vice-président des services automobiles de CAA-Québec, Pierre-Serge Labbé.

Des nids-de-poule à profusion

Au printemps, l’ouvrage ne manque pas dans les garages et c’est particulièrement vrai cette année en raison de l’abondance de nids-de-poule. «Y’a plusieurs endroits où il y a eu des crevaisons à répétition et où on a dû intervenir pour des remorquages ou pour poser des pneus de secours», témoigne le directeur du service d’assistance routière de CAA-Québec, François Pelchat.

Ce qui presse, c’est de prendre rendez-vous!

«Il y des nids-de-poule c’est effrayant et les gens veulent remettre la voiture en ordre avant l’été et les vacances», raconte Richard Jalbert, propriétaire de Pneus Express de l’Estrie Icipneu, à Sherbrooke. «Et là, tout le monde va vouloir faire changer ses pneus, tout le monde en même temps, ça allume comme une switch sur le mur! Bref, ça ne presse pas de changer ses pneus, mais ça presse de prendre rendez le plus tôt possible.»
En cas de doute, il n’y a pas de gêne à garder ses pneus d’hiver jusqu’à la fin d’avril ou même au début de mai. Les pneus d’hiver n’aiment pas trop avoir chaud, mais peuvent très bien tolérer les premières douceurs printanières, donc n’ayez crainte, vous ne les userez pas outre mesure.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des