Les buveurs de bière paieront plus à partir du 1er avril

Communiqué
Les buveurs de bière paieront plus à partir du 1er avril
(Photo : Archives)

Les brasseurs sont déçus que le budget de 2019 n’ait rien prévu pour empêcher une autre hausse des taxes sur la bière, le vin et les spiritueux. La taxe d’accise fédérale sur toutes les boissons alcoolisées augmentera automatiquement le 1er avril; il s’agit de la troisième hausse en deux ans.

La taxe d’accise fédérale est une taxe à la production imposée aux brasseurs qui finit par coûter cher aux buveurs de bière canadiens. La taxe est intégrée au prix de chaque bouteille de bière, de vin et de boisson alcoolisée distillée. Les majorations de prix des régies des alcools et les taxes de vente viennent s’y ajouter. La hausse annuelle de la taxe d’accise fédérale fait augmenter la TPS, la TVH, la TVP et les autres taxes, doublant et triplant la ponction fiscale sur les portefeuilles année après année et rendant la bière de moins en moins abordable.

En 2017, le gouvernement fédéral a présenté une loi visant à augmenter la taxe d’accise fédérale annuellement. Le prix que les Canadiens paient aujourd’hui pour la bière représente déjà 47% de taxes en moyenne. Les taxes comptent pour la moitié du prix que les Canadiens paient pour une pinte de bière. Les brasseurs ont demandé au gouvernement fédéral de supprimer la taxe ascenseur dans le budget de 2019, faisant valoir que les Canadiens paient suffisamment de taxes sur leur bière.

«En maintenant en place la taxe ascenseur et en ne la supprimant pas du budget de 2019, le gouvernement fédéral a choisi de continuer à faire grimper le coût de la vie des Canadiens de la classe moyenne, qui travaillent fort», a déclaré Luke Harford, président de Bière Canada. Le gouvernement a décidé d’ignorer les brasseurs, les producteurs d’orge, les viticulteurs, les distillateurs, l’industrie du tourisme ainsi que les 53 000 Canadiens qui ont signé notre pétition pour éliminer la taxe ascenseur en 2018.»

Contrairement à beaucoup d’autres secteurs de la transformation des aliments, la bière demeure hautement locale : 85% de la bière achetée au Canada est produite ici même, au pays. La vente de bière au Canada soutient 149 000 emplois équivalents temps plein. Les brasseurs du Canada achètent 300 000 tonnes d’orge de brasserie des Prairies, employant directement 14 000 Canadiens et versant près d’un milliard de dollars en salaires et en avantages sociaux.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des