M. Legault, nos familles se sentent trahies par votre gouvernement

Tribune libre
M. Legault, nos familles se sentent trahies par votre gouvernement
(Photo : Archives)

Nous dirigeons Parents Pour Toujours, qui regroupe les parents qui prennent soin de leur enfant handicapé d’âge majeur.

Nous vous écrivons parce que nos familles sont déçues de votre gouvernement qui ne tient pas la promesse qu’il leur a faite pendant la campagne électorale.

M. Legault, vous avez promis de rétablir un équilibre entre l’aide versée aux familles naturelles et aux familles d’accueil de handicapés mineurs et majeurs. Pourtant, lors d’une rencontre avec le ministre de la Famille le 8 mars dernier, Parents Pour Toujours apprenait qu’il n’y a rien de prévu dans votre prochain budget pour les familles comptant un enfant handicapé d’âge majeur.

Nos familles ne peuvent plus attendre. Plusieurs sont déjà tombées au combat. Le stress financier qui s’ajoute au stress déjà intense de plusieurs années de soins à un enfant handicapé mène les parents à l’épuisement, à la dépression et à divers problèmes de santé.

On nous propose de participer à des travaux qui devraient éventuellement mener à une forme de soutien financier pour nos familles. M. Legault, nous n’y croyons pas. Ce chemin-là, nous l’avons déjà emprunté avec les libéraux pour ensuite nous retrouver, à la fin du processus, le bec à l’eau. Votre proposition nous laisse donc une amère impression de déjà-vu.

Et que pouvons-nous faire de plus que ce que nous avons déjà fait? Nous avons fourni des faits, des chiffres, un Mémoire, des pistes de solutions. Que faut-il faire de plus pour que nos familles obtiennent enfin l’aide promise?

Nous ne pouvons pas nous payer le luxe de tourner en rond autour d’une table de travail pendant des mois. Nos familles ont besoin d’aide maintenant.

Vous vous rappellerez que le 11 mai 2017, nous étions à l’Assemblée nationale avec François Paradis pour déposer une pétition signée par 6487 personnes. M. Paradis nous a accompagnés au cours des mois suivants, participant à de nombreuses entrevues et martelant que le handicap et la maladie ne disparaissent pas par magie le jour où notre enfant atteint ses 18 ans et que nos familles doivent recevoir un soutien financier.

De mai 2017 à octobre 2018, la CAQ s’est étranglée d’indignation devant l’inaction des libéraux dans notre dossier. Mais après l’élection d’octobre dernier, vous nous avez laissé tomber.

M. Legault, nos familles se sentent trahies par votre gouvernement qui, malgré sa promesse, n’a rien prévu dans le prochain budget pour elles.

Mais quel est donc le problème dans le dossier des parents d’enfants handicapés d’âge majeur? Où se situe le malaise exactement?

Oui, bien sûr, un petit enfant handicapé est plus touchant qu’un adulte. C’est une dure réalité. Est-ce ce qui vous guide dans vos décisions? Ou est-ce que le lobby de Parents Pour Toujours n’est pas assez puissant pour vous influencer, contrairement à celui des jeunes familles?

Non, nos familles ne sont pas appuyées par de puissants lobbyistes, des agences de communications ou de grands organismes. Elles portent leur cause à bout de bras, tout comme elles portent chaque jour leur lourde charge familiale, sans aucun soutien de l’État.

M. Legault, vous répétez sur toutes les tribunes depuis des mois que vous voulez remettre de l’argent dans le portefeuille des familles. À la lumière de vos actions jusqu’à maintenant, force est de constater qu’à vos yeux, il y a deux classes de familles : les privilégiées et les deuxièmes classes. À l’évidence, nos familles font partie de cette dernière triste catégorie.

M. Legault, il est temps pour votre gouvernement de traiter toutes les familles de façon équitable. Maintenant.

Marie-France Beaudry

Martin Houle

Victoriaville

 

Partager cet article

8
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
Sylvie lamarcheJosee belangerFrancois LeveilleCarole Gagnon ProulxRobert RATHIER Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Martin Houke
Invité
Martin Houke

Les handicapés devenus adultes qui veulent demeurer dans leur milieu de vie familiale sont traités injustement par rapport aux traitements offerts en maison d’hébergement. Il est temps que le gouvernement donne le même soutien financier au famille.

Manon lupien
Invité
Manon lupien

Aidante naturel pourmon frere trisomiques avec ´mobilit reduite !!ete aidante pendant 30 ans pour ma petitecousine trisomique (pendant les 4 derniere anne cette jeune etais atteind alzeimer et de demence !!j avait presque pas d aide 30 hr semaine pour paye les gardienne pour du repit et aide !!mon frere est avec moi 24 sur 24 ils 42 ans ils vieilli je n ai droit qua 100.00 de repit !!pi depuis un bout mon frere reagit fermement a maison de repit (ne dort pas pendant les 48 hr )éventuellement je vais etee obliger de prendre gardienne a la maison !$$$$$$y… Read more »

Anxiété
Invité
Anxiété

Moi j’ai bien compris la détresse des familles avec adulte déficient ou autres handicaps, mon fils a 31 ans , déficiences moyenne, TOC, maladie mentale sévère, médication lourde. Je n’ai peu ou pas de vie sociale, peu de contact avec ma famille. Etc…….. madame vous êtes très timide sur votre vie réel , on a honte de ce que l’on ressent. Bon courage et je suis déçu de M. Le ministre moi aussi. Ha oui je reçois 700.00 /mois , bouffe, pensio, habillement, et d’autres frais divers

Robert RATHIER
Invité
Robert RATHIER

MR Legault Vôtre partir était supposé de revoir la situation dans mon dossier malheureusement comme toute autres parties les paroles sens voles mais les écrits reste .Pourtant vous avez une équipe de parents pour toujours on fait du travail extraordinaire ils vous demande de l’aide pas pour demain mais pour hier ils sont a bout de souffle ils seraient grand temps d’ouvrir le coffre $$$$$ pour les soutenir car je c’est par ou c’est parents passe .ils ne faut pas faire les mêmes erreurs du partie LIBÉRAL et du partie QUÉBÉCOIS ne pas Abandonner les parents.

Carole Gagnon Proulx
Invité
Carole Gagnon Proulx

Et aussi les pauvres classes de gens ses pire que j’aimais ont monté notre montant de peux quand le coût de la vie augmenter le double de ce que l’on nous ont donné fessant encore les pauvres resté dans leur pauvreté. Sans si en sortirez il a des personnes handicapées par maladie qui elle ou eux ne peuve pas sens sortirez. Aussi nos vieux et viellie quoi y eu une petite augmentation. Mes toute le reste a grimpé exorbitant. Se qui les ramaine je aussi au point de départ. Tu est qu’,un ou une rien si tu ne travailles pas… Read more »

Francois Leveille
Invité

Véronique Hivon a été la seule à avoir le courage de mentionner que les autistes sombrent dans un véritable trou noir de services après 21 ans. La CAQ a laissé miroiter que les choses allaient s’améliorer avec eux mais on voit bien que c’est de la poudre aux yeux.

Josee belanger
Invité
Josee belanger

Il faut se mètre ensemble tout parant d’enfant handicapé l’union fait nôtre force ons exploite nôtre liens affectifs ses des sous que nous avons besoin moi ma fille va avoir 18 ans j’ai pas d’aide du clsc je la lave abille brosse s’est cheveux ses dents change ses couche fait ses purée donne a manger ect il faut que sa change

Sylvie lamarche
Invité
Sylvie lamarche

Bonjour Moi j’ai pris la relève auprès de ma sœur handicape cela fait déjà 5 ans que ma sœur vie avec moi et cela est difficile de pouvoir payer pour la gardienne le transport le Repit les soins cet je suis obliger de travailler de nuit pour qu’elle puisse rester avec moi car sinon elle s’en irait dans un centre de personne âgée je ne demande pas grand chose juste un peu d’équité pour que je ne sois plus obliger de sortir de l’argent de mes poches Moi j’ai voté pour m Legault car il était supposer aider les familles… Read more »