Samuel Piché-Luneau s’exécute devant les recruteurs de la LCF

Photo de Matthew Vachon
Par Matthew Vachon
Samuel Piché-Luneau s’exécute devant les recruteurs de la LCF
Samuel Piché-Luneau (Photo : Brianna Thicke/LCF.ca.)

De passage au camp d’évaluation régional de l’Est de la Ligue canadienne de football (LCF), le joueur de ligne défensive du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke Samuel Piché-Luneau est revenu sur la performance qu’il a livrée devant une panoplie de recruteurs du circuit Ambrosie.

«Je dirais que je suis quand même assez satisfait. J’ai fait des temps un petit peu en bas de ce que j’avais fait précédemment. Je suis cependant vraiment déçu de ma performance au développé couché (bench press). J’avais fait 30 répétitions en pratique, là j’en ai fait 25. Le terrain était un petit peu lent. Je suis également parmi les meilleurs de mon groupe par rapport aux joueurs de mon gabarit», a révélé le colosse de 6’02’’, et 288 livres.

Désireux de livrer le meilleur de lui-même lors de cette journée, le Victoriavillois avait opté pour une préparation très méticuleuse et différente de son entraînement habituel. «Tout de suite après la saison, nous prenons une courte pause, mais elle est rapidement suivie par une petite période de remise en forme. Puisque nous connaissons à l’avance le programme du camp, je me suis ensuite entraîné spécifiquement pour les tests.»

Un pas de plus vers le repêchage

Bien que Piché-Luneau soit conscient qu’il jouait une partie de son avenir professionnel lors de cette journée en livrant ses performances devant un auditoire très attentif, il confie ne pas avoir eu le temps de trop y penser, trop occupé à se concentrer sur la tâche à accomplir. «Ça va tellement vite et c’est si bien orchestré que je ne me suis pas rendu compte qu’il y avait tout ce monde pour me regarder. J’avais l’impression de faire ça seul avec moi-même.»

Les rencontres avec les différents recruteurs lui ont par la suite rappelé l’importance de cette journée. «J’ai conscience qu’une telle journée peut définir une partie de mon avenir chez les pros. Lorsque ça s’est terminé, je me suis mis à penser un peu plus à tout ça. Quand tu y es plongé, tu n’as pas le temps de réfléchir à de telles choses. Ce que tu veux, c’est demeurer prêt et réchauffé pour faire tes tests de la meilleure façon possible. Là, je réalise à quel point c’était un événement important dans ma vie», a raconté l’ancien porte-couleurs des Vulkins du Cégep de Victoriaville.

Maintenant que le camp d’évaluation est derrière lui, la prochaine étape vers laquelle Piché-Luneau se tournera est le repêchage de la LCF qui se tiendra le 2 mai. Une fois cette journée derrière lui, il se dirigera vers Sherbrooke pour disputer la dernière saison de sa carrière universitaire. «Présentement, je suis plus porté à penser à ma remise en forme en vue de ma saison, car ce n’est pas du tout la même chose de s’entraîner pour un camp d’évaluation ou une saison. J’ai hâte de retrouver mes coéquipiers pour m’entraîner avec eux. Pour ce qui est du repêchage, c’est un peu hors de mon contrôle. J’ai fait ce que j’avais à faire du mieux que je pouvais.»

L’étudiant en biochimie de la santé à l’Université de Sherbrooke se montre toutefois confiant quant à ses chances d’enfiler l’un des neuf uniformes de la LCF. «Je crois que ça va être positif (le 2). Les recruteurs ont vu mes résultats et ils vont les visionner à nouveau par la suite. Ce n’est toutefois pas seulement les tests qu’ils regardent. Ils passent aussi des entrevues pendant toute la journée. Ils m’ont vu bouger et c’est certain qu’ils sont satisfaits de ça. Tout le monde m’en a parlé. J’ai notamment perdu une trentaine de livres. Je suis sur le bon chemin pour augmenter mes performances globales.»

Résultats complets de Samuel Piché-Luneau

Développé couché : 25 répétitions (3e)

Sprint sur 40 verges : 5,39 secondes

Saut vertical : 28 pouces

Saut en longueur : 8 pieds 6 pouces

Test des 3 cônes : 8,47 secondes

La navette : 5,1 secondes

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des