Championnats canadiens d’athlétisme : Jessy Lacourse décroche deux médailles

Championnats canadiens d’athlétisme : Jessy Lacourse décroche deux médailles
Jessy Lacourse a pris les devants de l’épreuve du 3000 m dès le début de la course. Elle n’a plus eu à regarder derrière par la suite. (Photo : Photo David Mahussier/Manitoba Bisons)

De passage à Winnipeg pour les championnats canadiens universitaires d’athlétisme, Jessy Lacourse en est revenue avec le titre de championne au 3000 m ainsi que la médaille d’argent au relais 4 x 800 m avec ses coéquipières du Rouge et Or.

Lors de l’épreuve du 3000 m, Lacourse, de l’Université Laval, a signé un temps de 9:27.70, ce qui lui a permis de devancer Kristina Popadich d’un peu plus d’une seconde. Il s’agit du premier titre universitaire canadien pour la talentueuse Victoriavilloise. Cette dernière avait pris le 5e rang de cette même épreuve l’an dernier. «Ça a été quelque chose de difficile à réaliser, car dès la fin de ma course au 3000 m, je me suis tournée immédiatement vers l’objectif du relais 4 x 800 m. J’avais aussi mal au cœur après cette course, parce que j’avais tout donné. J’avais 1 h 30 entre les deux épreuves et j’ai eu mal au cœur pendant 40 minutes. Ça n’a pas été évident. J’avais en plus les tests antidopages à travers tout ça. Là, je réalise que c’est quelque chose de gros», a relaté l’athlète de 22 ans.

Lors de l’épreuve du 3000 m, c’est Lacourse en personne qui a dû imposer le rythme, car la course se déroulait sur un rythme peu orthodoxe. «Je n’ai jamais couru une course de ce genre. Elle s’est amorcée vraiment très lentement, si bien qu’au bout de 300 m, mon entraîneur m’a dit de prendre les devants puisque c’était trop lent. Une course de ce genre pourrait avantager des filles plus explosives. En donnant un rythme plus soutenu, ça pouvait fatiguer des filles qui ont plus de vitesse pure. Ça évitait ainsi qu’elles me dépassent.»

Pour ce qui est de l’épreuve du 1500 m, qui s’est déroulée au lendemain du 3000 m et du relais 4 x 800 m, Lacourse, passablement fatiguée et endolorie, a pris le 8e rang avec un temps de 4:32.73.

Du succès pour le Rouge et Or sur le plan collectif

Lacourse a par la suite pris part au relais 4 x 800 m avec ses coéquipières du Rouge et Or. Grâce à un excellent effort collectif, elles ont décroché la médaille d’argent en vertu d’un temps de 8:50.03, soit un peu moins de trois secondes derrière les Gryphons de l’Université de Guelph. Il s’agit du meilleur résultat de l’histoire de la formation lavaloise à cette épreuve.

Grâce à ses résultats, l’équipe féminine d’athlétisme du Rouge et Or a été en mesure de s’emparer du 4e rang cumulatif par équipe. «C’est une première dans l’histoire! Au relais 4 x 800 m, nous avons fait un record québécois, marque que nous avons améliorée de trois secondes par rapport à notre temps de l’an dernier. C’est très plaisant de voir ces beaux résultats collectifs. Nous étions seulement neuf filles du Rouge et Or présentes à la compétition et nous avons quand même trouvé le moyen de finir en 4e place.»

Lacourse trace donc un bilan hautement positif de son second rendez-vous aux championnats canadiens d’athlétisme. «Seulement mon résultat au 3000 m était assez pour me satisfaire, mais avec le résultat au relais, c’est encore mieux. Une médaille d’argent à partager avec mes amies, c’est vraiment génial.» Sa saison universitaire étant terminée, elle se dirigera maintenant vers la Californie pour disputer sa première course de steeple-chase à la mi-avril.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des