L’équipe de robotique La Samare prête à se lancer «Aux confins de l’espace»

L’équipe de robotique La Samare prête à se lancer «Aux confins de l’espace»
L'équipe PLS 5618, dont on aperçoit quelques-uns de ses membres, prendra part à son 5e Festival de robotique. (Photo : www.lanouvelle.net)

L’équipe de robotique PLS 5618 de la polyvalente La Samare de Plessisville est prête à se lancer «Aux confins de l’espace» qui est le thème cette année du défi des 14-18 de la compétition robotique First.

Le groupe plessisvillois, formé d’une vingtaine d’élèves du secondaire, aura l’occasion de déployer son robot Sam-e 5 lors du Festival de robotique qui aura lieu au Centre de foires de Québec du 3 au 6 avril. Deux élèves du Cégep de Victoriaville et un autre du CIFIT, qui étaient membres de l’équipe au cours des dernières années, font aussi partie de la troupe qui peut compter sur une équipe de mentors bénévoles pour sa supervision.

«Nous pensons avoir conçu un bon robot», assure le capitaine de l’équipe, Édouard Moffet, au moment de l’emballer après 45 jours de travail, soit la période de temps qui était allouée aux équipes participantes pour fabriquer leur machine. «Notre robot a l’avantage d’être versatile et de pouvoir s’adapter aux autres équipes, ce qui pourrait nous permettre d’aller chercher plus de points», d’ajouter l’élève en secondaire 5 qui en est à sa quatrième participation et qui a surtout coordonné l’aspect mécanique et électrique du projet.

Le pilote, Olivier Demers, a également confiance à leur nouveau robot qui, estime-t-il, sera sûrement compétitif. «Il peut réussir toutes les épreuves et même grimper rapidement et avec stabilité sur des plates-formes de différentes hauteurs», explique le collégien. «De ce que nous avons vu en pratique, ce ne sont pas toutes les équipes qui seront en mesure de réaliser ce défi. Nous devrions donc bien nous situer dans la compétition», ajoute celui qui en est à sa cinquième présence, dont quatre à titre de pilote.

Le défi

Le jeu «Aux confins de l’espace» met en scène deux alliances qui doivent recueillir des échantillons sur la planète Primus. En plus de grimper, le robot devra pouvoir transporter des disques et lancer des ballons tout en étant manœuvré à l’occasion par vidéo dans l’accomplissement de sa mission.

L’équipe de robotique PLS 5618 se mesurera à 34 formations lors de cette finale à Québec. Il y a trois ans, elle avait raflé le titre provincial à Montréal et décroché la médaille d’argent en 2017. Les équipes qui se qualifieront cette année pourront se rendre à Détroit, du 24 au 27 avril, pour le championnat mondial First. La compétition regroupe plus de 3700 équipes dans le monde.

Pour plus de détails sur le défi, consulter le lien Internet festivalderobotique.ca.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des