Les Tigres se sauvent de Québec avec la victoire

Photo de Matthew Vachon
Par Matthew Vachon
Les Tigres se sauvent de Québec avec la victoire
(Photo : Denis Morin)

En retard pendant la majorité de la partie, les Tigres ont réussi à combler leur retard en fin de rencontre pour ensuite se sauver avec une victoire de 4 à 3 en fusillade face aux Remparts de Québec.

Motivés par la belle foule au Centre Vidéotron, les Remparts ont connu un début de match énergique. Cela leur a permis de frapper les premiers grâce au vétéran défenseur Pier-Olivier Lacombe. L’avance des Québécois n’a toutefois pas duré longtemps. Profitant du bon travail de Sean Larochelle, Mikhail Abramov a pu décocher un lancer du poignet sublime pour créer l’égalité 1-1.

Les Diables rouges ont cependant repris les devants en début de deuxième lorsque Lacombe a servi une passe précise à Philipp Kurashev qui n’a eu qu’à rediriger la rondelle derrière le gardien Fabio Iacobo. Profitant par la suite d’un revirement des Tigres en revirement offensif, Andrew Coxhead a doublé l’avance des siens grâce à un tir très précis. Victoriaville a toutefois vu les frères Sévigny unir leurs forces en avantage numérique pour réduire l’écart. Vincent Sévigny a alors repéré son frère Mathieu à l’embouchure du filet afin de lui permettre de marquer.

Désireux de créer l’égalité à nouveau, les Tigres ont haussé le rythme en deuxième moitié du troisième tiers. Ils ont finalement réussi avec un peu plus de cinq minutes à faire à la rencontre lorsque Mathieu Sévigny a inscrit son second filet de la rencontre. Les trois périodes n’ayant pas départagé le vainqueur, la prolongation a été nécessaire. Malgré plusieurs chances de marquer, la fusillade a dû être disputée. C’est finalement Mikhail Abramov qui a marqué le but vainqueur en déculottant le gardien québécois Kyle Jessiman. Egor Serdyuk et Matthew Grouchy avaient auparavant marqué. «Je n’ai pas aimé notre deuxième, car nous faisions beaucoup de revirements. Je trouvais que nous avions l’air fatigué à la suite des dernières semaines. Nous avons toutefois bien répondu en troisième. Nous sommes allés chercher un gros but grâce à Mathieu Sévigny, ce qui nous a permis de forcer la tenue de la prolongation. C’est une rencontre où nous avons trouvé le moyen de gagner», a analysé l’entraîneur-chef des Victoriavillois Louis Robitaille.

Iacobo se lève au bon moment

Ayant fait face à un total de 35 tirs et quatre autres en fusillade, Iacobo a réussi à faire la différence en faveur des Victoriavillois. «Je pense qu’il aurait peut-être aimé revoir le deuxième et le troisième but, mais Fabio est un féroce compétiteur. Il a fait deux gros arrêts sur des tirs de l’enclave en troisième pour nous garder dans le match. C’était un gros match pour lui. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas été devant le filet et il se retrouve au Centre Vidéotron devant 10 000 personnes pour un match de semaine alors que notre équipe n’avait peut-être pas son niveau d’émotivité habituel. Je suis donc satisfait, car c’est un match d’apprentissage.»

Notes en rafale

– En plus de Simon Lafrance, les Tigres ont salué le retour au jeu de l’attaquant Félix Paré, lui qui s’était blessé au bas du corps vendredi dernier.

– Les deux frères Sévigny ont signé une solide performance. Mathieu a compté les deux buts qui ont permis aux Tigres de remonter la pente tandis que Vincent a bien fait de manière générale tout en permettant à son frère d’inscrire son premier but du match.

– Les Tigres n’ont pas mené du tout au cours de cette rencontre, mais ils ont quand même trouvé le moyen de l’emporter.

Victoriaville reprendra l’action seulement vendredi soir du côté du Colisée Desjardins face aux Wildcats de Moncton (19 h).

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des