De nouveaux sommets pour VIVACO

Par Andrée-Anne Fréchette
De nouveaux sommets pour VIVACO
Gervais Laroche, directeur général, et André Normand, président (Photo : lanouvelle.net)

Un chiffre d’affaires en hausse de 12,5%, une ristourne record de 2,9 M $ pour les membres, des dons, des commandites, et plusieurs résultats de l’année 2018 ont été dévoilés mardi, à la suite de l’assemblée générale annuelle de VIVACO groupe coopératif.

La santé de l’entreprise se traduit d’abord par ses résultats financiers, mais aussi par la diversification des services offerts à ses membres. En conférence de presse, Gervais Laroche, directeur général de la coopérative, a révélé un chiffre d’affaires consolidé au 31 octobre 2018 de 359 734 902 $, ce qui représente une croissance de 12,5% par rapport à l’année précédente, qui constituait déjà un record pour le groupe. «Cette augmentation est principalement due à la fusion avec trois coopératives et aux bonnes performances de nos filiales», a-t-il précisé. De fait, la Coop des Cantons, la Coop de Compton et la Coop Pré-Vert se sont ajoutées au cours de cette période aux établissements qu’opère VIVACO. Cette vague d’intégration, entamée en 2015, permet des économies opérationnelles, un accroissement de son pouvoir d’achat et une bonification de son offre de services.

Consolidation

D’autres acquisitions figurent aux investissements effectués par VIVACO en 2018 : Équipements de Ferme Papineau ltée, en Outaouais, par la filiale Machinerie C. & H. (50%), J. R. Brisson (50%), Maxi-Drain inc. (25%) et la station-service Shell à Plessisville.

Le groupe possède des bannières spécialisées dans le domaine de l’agriculture ainsi que des centres de rénovation, des stations-service, des dépanneurs, des fournisseurs de machineries et une épicerie. Ses membres peuvent y bénéficier de promotions et de ristournes.

«Au 31 octobre, VIVACO groupe coopératif comptait 2451 membres producteurs agricoles, plus de 26 000 membres auxiliaires et 844 employés», a précisé le président André Normand. Le territoire desservi par l’entreprise s’étend sur une large partie du Centre-du-Québec, de l’Estrie et de Chaudière-Appalaches.

Ristournes, dons et récompenses

Le conseil d’administration de la coopérative a recommandé l’attribution aux membres d’une ristourne record de 2 970 100 $ pour 2018. L’an dernier, elle s’élevait à 2 021 000 $. Les remises seront versées aux membres au mois d’avril.

L’engagement coopératif auprès de la communauté s’est à nouveau traduit par de nombreux dons et commandites. Plus de 200 000 $ ont été redistribués à des causes et organismes principalement liés à l’agriculture, la jeunesse et au milieu communautaire.

Les dirigeants ont également profité de cette rencontre avec les médias pour présenter 13 jeunes agriculteurs qui ont pu bénéficier du programme Action Relève Coop et qui recevront une bourse de 500 $. Il s’agit d’Alexandre Houle, Claudine Demers, Jean-Philippe Leblanc, Marie-Christine Lieutenant, Maxime Lampron, Olivier Baril, Sabrina Caron, Bertrand Désilets, Edwin Boisonneault, Krystel Campagna-Decubber, Mathieu Tardif, Nancy Lecours et Raphaël Blanchard.

Ceux-ci se sont ainsi qualifiés pour s’inscrire au programme du Fonds coopératif d’aide à la relève agricole de La Coop fédérée afin d’obtenir un support financier équivalent à un pourcentage d’achats effectués chez VIVACO, jusqu’à concurrence de 5000 $ par année pour une période de trois ans. Les candidats retenus cette année sont David Perreault, Geneviève Arseneault, Jacinthe Asselin, Lysianne Vincent, Olivier Fortier, Steven Richer, Véronique Leblanc, Frédérick Vincent, Ghyslain Grenier, Jonathan Giguère, Marie-Christine Lieutenant, Sarah-Ève Dubé, Valérie Chartier et Véronique Vincent.

Au total, 60 000 $ ont été versés aux jeunes agriculteurs cette année.

Structure

Après plusieurs années de transformation, M. Laroche explique qu’à présent, on souhaite améliorer les opérations. «Depuis 2015, nous avons procédé à de nouvelles fusions tous les ans. Maintenant, nous désirons mieux structurer nos orientations futures et prendre le temps de voir si nous faisons bien les choses. Nous travaillerons aussi sur une planification stratégique en mars.»  Avec les nombreuses filiales de VIVACO, il prévaut de «faire le point» afin d’assurer les réussites de demain.

Partager cet article

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Michel BoisvertFrancine Boulet Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Francine Boulet
Invité
Francine Boulet

Bonification de son offre de service aux membres ????? Pourquoi alors avoir fermé la Coop à Inverness? Le langage de Vivaci est celui d’une entreprise capitaliste formulé par des relationnistes spécialisés dans la fabrication du message. On est loin, très loin des membres. Alphonse Desjardins doit se retourner dans sa tombe…. En tant que membre d’une coopérative je ne reconnaît plus l’esprit coopératif.

Michel Boisvert
Invité
Michel Boisvert

Bonjour, je m’inscris en tant que nouveau membre. Je suis un nouvel employé, je trouve à première vue votre système de coopérative très intéressant. Comme l’épicerie n’est pas loin de chez moi, le sonic. j’ai une fermette, j’envisage d’acheter mes produits chez vous. Cela me permettra d’encourager les gens du coin et d’encourager mon portefeuille. J’ai remarqué le commentaire précédent, l’entreprise qui m’a embauché avais fermé un commerce à Disraeli et ils ont transférés des employés à l’entreprise ou je commence à travailler, ils ne doivent pas être si dure que ça, en affaire. Bref, merci de m’avoir choisi j’espère… Read more »