Tristan Côté-Cazenave inspire les siens

Par Matthew Vachon
Tristan Côté-Cazenave inspire les siens
Tristan Côté-Cazenave (Photo : Denis Morin)

Même s’ils ont dû se débrouiller sans les services de leur capitaine pour les trois rencontres de la dernière semaine et que Mikhail Abramov et Mathieu Sévigny ont raté un match chacun, les Tigres de Victoriaville sont parvenus à mettre en banque cinq points sur une possibilité de six.

Lors de leur premier affrontement de la dernière semaine, les Victoriavillois ont baissé pavillon par la marque de 4 à 3 en prolongation face aux Foreurs de Val-d’Or. Dès le lendemain, les Tigres ont pris la route du Saguenay et ils en sont revenus avec un gain de 2 à 0 aux dépens des Saguenéens de Chicoutimi. C’est Tristan Côté-Cazenave qui a signé le jeu blanc de 22 arrêts. Les Tigres ont par la suite terminé leur semaine avec la pièce de résistance, le puissant Drakkar de Baie-Comeau. Portés par le second jeu blanc consécutif de Côté-Cazenave (43 arrêts) et le tour du chapeau d’Egor Serdyuk, les protégés de Louis Robitaille ont causé la surprise en l’emportant 4 à 0.

Les représentants des Bois-Francs étaient ainsi à un seul tir de connaître une semaine parfaite. En conférence de presse dimanche après la rencontre face au Drakkar, Robitaille s’est montré sans surprise très satisfait du jeu de ses protégés. «Je suis satisfait de notre dernière semaine. Nous sommes engagés dans une lutte pour le 4e rang et nous sommes dans le même groupe que les Olympiques de Gatineau, l’Armada de Blainville-Boisbriand et les Foreurs de Val-d’Or. Il faut donc gagner nos matchs. Ce que j’aime encore plus toutefois, c’est la façon dont nous nous comportons. Le résultat est plaisant, mais la façon dont nous jouons est de bon augure à l’aube des séries éliminatoires.»

Les Tigres maintiennent ainsi leur emprise sur le 4e rang de l’Association de l’Ouest avec 48 points en 54 rencontres. Ils ont une avance de cinq points sur les Olympiques, de sept points sur les Foreurs et de huit sur l’Armada.

Tristan Côté-Cazenave brille encore

Une grande partie des plus récents succès de l’équipe des Bois-Francs s’explique par le jeu de son vétéran gardien Tristan Côté-Cazenave. À ses dix dernières sorties, il a signé sept victoires, dont cinq par jeux blancs, deux défaites et un revers en prolongation. Durant cette séquence, il a présenté une moyenne de buts accordés de 1,70 et un pourcentage d’arrêts de 95,9%. «Nous avons confiance en nos moyens, ce qui aide. Nous ne pouvons toutefois pas passer sous silence le travail de Tristan. Il nous inspire vraiment confiance. Il nous montre qu’il est l’un des meilleurs de la ligue. C’est plaisant de jouer devant lui», a vanté pour le défenseur Jérôme Gravel. La recrue russe Egor Serdyuk a également eu son mot à dire dans les plus récents succès des Tigres. À ses quatre dernières parties, il totalise huit points, dont cinq buts. Il trône d’ailleurs au sommet des pointeurs chez les recrues de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec 50 points en 49 rencontres.

Une équipe qui adhère au plan

Misant sur une force de frappe moindre que les grosses machines du circuit Courteau cette année, les Tigres parviennent néanmoins à causer quelques surprises depuis le début de la saison. Ils ont notamment réussi à vaincre des équipes comme les Mooseheads de Halifax, les Voltigeurs de Drummondville, l’Océanic de Rimouski, les Screaming Eagles du Cap-Breton et maintenant le Drakkar de Baie-Comeau, une preuve que le plan de match instauré par Louis Robitaille et ses acolytes fonctionne de belle façon lorsque bien exécuté par les joueurs. «Mon travail avec les adjoints est de préparer l’équipe du mieux que nous pouvons. Le travail des joueurs, c’est d’exécuter le plan dans le plaisir tout en étant prêts à batailler. Peu importe le plan que tu mets en place, si les joueurs ne sont pas prêts à se sacrifier et à exécuter les détails, ça ne fonctionnera pas. Le crédit leur revient. Ils ont du plaisir et nous continuons à causer des surprises. Nous nous concentrons un match à la fois.»

Du côté des joueurs, ce qui est présenté par le personnel d’entraîneurs leur sied bien et ils ont confiance en eux, ce qui aide à causer ces fameuses surprises qui ponctuent cette saison 2018-2019 des Félins. «Louis a un plan en tête et quand nous respectons ce qu’il dit, c’est très rare qu’il se trompe. Contre le Drakkar, il nous avait dit d’être patients, de faire des présences courtes et de jouer avec énergie», a analysé Gravel.

Trois matchs en cinq jours

Les Tigres se dirigent maintenant vers une autre semaine chargée. Ils amorceront le tout contre le Drakkar à Baie-Comeau mercredi soir (13 février). Cette rencontre s’annonce intéressante alors que le Drakkar voudra venger sa plus récente défaite. Vendredi soir, les dominants Voltigeurs de Drummondville seront de passage au Colisée Desjardins. Cette rencontre marquera le retour de l’ex-vedette des Tigres Maxime Comtois devant ses anciens partisans. Victoriaville terminera ensuite sa semaine d’activités en accueillant la pire équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le Titan d’Acadie-Bathurst.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des