Lourdes pertes à Warwick

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Lourdes pertes à Warwick
Une destruction totale qui rend impossible de déterminer avec exactitude la cause du sinistre. (Photo : François Côté)

Les flammes, destructrices, ont tout ravagé, garage et résidence, en début de soirée, samedi, sur le 5e rang à Warwick. Des pertes, sommairement, qui s’élèvent à quelque 160 000 $.

L’incendie a mobilisé près d’une trentaine de pompiers de quatre services. (Photo www.lanouvelle.net)

Il était environ 19 h 15 lorsque les résidents ont effectué l’appel d’urgence. «Ils ont senti une mauvaise odeur. L’homme, en allant vérifier dans le garage, a constaté l’incendie qu’il a tenté d’éteindre avec un extincteur. La dame a téléphoné au 9-1-1. Elle toussotait en raison de la fumée. L’homme et la femme ont tous deux été exposés à la fumée», a indiqué le directeur du Service de protection contre les incendies, Mathieu Grenier.

Voilà pourquoi, dès l’appel, la centrale CAUCA a dirigé une équipe de paramédics vers les lieux du sinistre.

«Seul l’homme a été conduit à l’hôpital pour une vérification. Il aurait reçu un léger traitement», a précisé le chef Grenier.

Les premiers pompiers, à leur arrivée, ont su, dès lors, que l’intervention serait longue. «Le garage derrière et rattaché à la maison était en embrasement généralisé. Les flammes s’étaient aussi propagées au rez-de-chaussée de cette résidence de briques à deux étages», a précisé l’officier.

Les pompiers ont, dès le départ, été contraints à intervenir en mode défensif. «Il nous était impossible d’entrer à l’intérieur pour tenter quoi que ce soit», a fait savoir le directeur Grenier.

Onze pompiers de Warwick ont répondu à une alarme générale. Ils ont pu compter sur le support de sept pompiers de Victoriaville, sept sapeurs de Tingwick et deux pompiers de Kingsey Falls. Ainsi, près d’une trentaine de pompiers ont été mobilisés.

Dans l’incendie, un véhicule a été détruit et deux autres  ont été endommagés.

Pour les aider dans leur travail d’extinction, les pompiers ont eu recours à une pelle mécanique.

Le chef Mathieu Grenier (Photo www.lanouvelle.net)

Les bénévoles du SIUCQ MRC d’Arthabaska ont été déployés sur les lieux pour assurer une circulation efficace des camions-citernes qui allaient se remplir à une borne-fontaine à Warwick tout près de la route 116. Le SIUCQ a aussi contribué à la réhabilitation des pompiers qui devaient aussi composer avec le froid.

Dimanche matin, la cause du sinistre demeurait indéterminée. Le directeur Mathieu Grenier devait  retourner sur place pour son travail d’enquête sur les causes et les circonstances du sinistre. «On sait que l’incendie a pris naissance dans le garage. Mais la cause n’est pas connue pour le moment», a-t-il conclu.

 

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des