La MRC de L’Érable veut réactiver le dossier de la Grande-Tourbière

La MRC de L’Érable veut réactiver le dossier de la Grande-Tourbière
La MRC de L'Érable souhaite un coup de main du ministère de l'Environnement pour rafraîchir les installations de la Grande-Tourbière-de-Villeroy et pour poursuivre son développement. (Photo : gracieuseté)

La MRC de L’Érable demande au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MELCCQ) de réactiver le dossier de la Grande-Tourbière-de-Villeroy qui fait partie du Parc régional des Grandes-Coulées et de contribuer à la mise à niveau des sentiers pour la sécurité des usagers.

Le trottoir de bois de 1,2 kilomètre sillonnant la partie publique de la tourbière doit entièrement être refait. «Ça fait plusieurs années qu’on demande au ministère de l’Environnement de nous aider dans ce projet. Nous espérons que le changement de gouvernance au niveau provincial nous permettra de relancer les discussions, non seulement pour la mise à niveau des infrastructures, mais aussi pour le développement du site dans le contexte d’une aire protégée», d’indiquer le préfet de la MRC de L’Érable, Sylvain Labrecque.

Le coordonnateur du Parc régional des Grandes-Coulées, Steve Garneau, a de son côté laissé entendre que des travaux seront néanmoins réalisés par la MRC au cours de l’été pour réparer les tronçons problématiques et permettre une réouverture des sentiers. «Mais, il est certain que nos infrastructures auront besoin d’une mise à niveau complète pour en assurer la pérennité», a-t-il mentionné sans toutefois être en mesure de préciser de chiffres à ce moment-ci.

La Grande-Tourbière-de-Villeroy est l’un des trois secteurs exploités par le Parc régional des Grandes-Coulées, les autres secteurs étant le poste d’accueil au Carrefour de L’Érable à Plessisville et la Forêt Ancienne située dans la Paroisse de Plessisville.

L’archipel tourbeux de 2167 hectares couvre une partie du territoire des municipalités de Villeroy et Notre-Dame-de-Lourdes dans la MRC de L’Érable et de Val-Alain dans la MRC de Lotbinière.

Le site est populaire auprès des randonneurs et des ornithologues. Ses multiples particularités biophysiques en font une tourbière de grande valeur patrimoniale et naturelle. Il s’agit d’ailleurs de l’une des dernières grandes et vastes tourbières pratiquement vierges du sud du Québec.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des