Résidence détruite par un incendie d’origine accidentelle

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Résidence détruite par un incendie d’origine accidentelle
L'incendie a pris naissance dans le garage. (Photo : www.lanouvelle.net)

Un incendie d’origine accidentelle a ravagé, vendredi matin, une résidence du 1er rang à Saint-Louis-de-Blandford.

C’est un peu après 7 h 30 que les pompiers de la Régie Incentraide ont été alertés. L’appel initial faisait état de fumée qui s’échappait du garage rattaché à la résidence.

Une voisine a raconté qu’après avoir entendu un crépitement, le résident lui a demandé d’alerter les pompiers puisqu’un incendie faisait rage.

Rapidement, l’alerte générale a été sonnée à la Régie Incentraide. Quatorze pompiers ont répondu à l’appel, supportés en entraide par des confrères de la Régie des Chutes (Daveluyville) et de Lemieux. Au total, 21 sapeurs ont été mobilisés. Le lieutenant Claude Beaudoin a coordonné les opérations.

(Photo www.lanouvelle.net)

Le feu a pris naissance dans le garage pour ensuite se propager à la résidence. «On a trouvé le point d’origine de l’incendie. Il se situe dans le garage, mais on n’a pu établir, pour le moment, la cause exacte du sinistre», a fait savoir le directeur du Service de sécurité incendie de la Régie Incentraide, François Arel.

La chaleur dégagée par l’incendie a endommagé le revêtement extérieur de la maison voisine.

Un ingénieur doit se présenter sur les lieux, lundi, pour analyser la scène. «Mais il se peut, en raison des dommages, que la cause exacte demeure indéterminée», a précisé le chef Arel.

La résidence est une perte totale, des pertes, avec le contenu, qui s’élèvent à environ 100 000 $.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des