Le robot trieur de Machinex gagne en popularité

Communiqué
Le robot trieur de Machinex gagne en popularité
(Photo : gracieuseté)

Au printemps dernier, Machinex présentait au marché son nouveau robot trieur qui a suscité beaucoup d’intérêt dans l’industrie. Près de six mois après ce lancement, la réponse de la clientèle se veut très favorable puisque neuf robots ont été vendus à ce jour.

Les deux premiers SamurAITM au Canada viennent d’être démarrés au Québec alors que six autres robots seront installés dans des centres de tri canadiens dans la prochaine année. Parallèlement, l’entreprise continue d’avoir régulièrement des demandes de clients qui ont un vif intérêt pour cette technologie d’avant-garde.

Le tout premier robot de Machinex a été installé en mai dernier à Chicago, aux États-Unis, chez Lakeshore Recycling Systems (LRS). Situé sur la ligne des contenants, suivant un tri optique éjectant le PET ainsi qu’un aimant, le robot retire principalement trois types de produits différents : le HDPE coloré, le HDPE naturel et les cartons multicouches. De plus, le robot offre aussi la flexibilité de retirer d’autres matières comme les bouteilles de PET et les assiettes d’aluminium. La technologie du SamurAI™ réduit la dépendance de LRS au tri manuel, ce qui a pour effet de réduire leurs coûts d’opération tout en améliorant leur productivité.

«Nous sommes satisfaits de cette réponse du marché puisque l’utilisation de l’intelligence artificielle est tout de même très récente dans l’industrie, explique Jonathan Ménard, vice-président ventes et positionnement stratégique chez Machinex. Nos clients qui ont décidé d’installer un robot SamurAITM ont bien fait leurs devoirs d’analyse avec comme objectif de se garantir un retour sur investissement satisfaisant tout en s’assurant d’une acclimatation vers les technologies de tri du futur.»

Au cours des dernières années, Machinex a développé des technologies de tri permettant d’atteindre des taux extrêmement élevés de récupération et de pureté des matières recyclées. Le SamurAI™ est un équipement complémentaire qui s’est immiscé naturellement dans cette philosophie de développement.

Selon Ghislain Thivierge, spécialiste des intégrations de cellules robotisées chez Machinex, le SamurAITM se démarque grandement de la compétition de par la puissance de son outil de préhension. «Nous avons poussé le développement afin d’obtenir un outil de succion très puissant qui offre par conséquent un excellent taux de succès à la préhension. La force de la succion soulève les contenants de façon très franche tout en minimisant le déplacement de la matière environnante sur la courroie. Combiné ce phénomène à un taux de 60 à 70 manipulations réussit par minute, l’équipement donne des résultats très satisfaisants. Il faut comprendre que peu importe la performance de l’intelligence artificielle, le robot doit être en mesure de capturer les produits désirés, et ce, malgré leurs formes, leurs poids, etc. Notre expérience actuelle nous démontre que le SamurAITM performe très bien à saisir les contenants les plus difficiles comme les gros HDPE qui ont une forme irrégulière et une mémoire importante. Il ne fait aucun doute que ceci nous donne présentement un avantage concurrentiel marqué», a-t-il fait valoir.

«Maintenant que notre robot SamurAITM performe bien dans le tri des contenants, la prochaine étape est de nous attaquer au tri des fibres puisqu’il s’agit d’un enjeu important pour nos clients. Nous croyons aussi fermement que le futur de l’industrie, ou du moins la prochaine étape logique d’optimisation des performances globales des usines de tri, devra passer par la gestion du big data (mégadonnées). Le robot devient par le fait même un des outils pour collecter, traiter et assurer la rétroaction d’une partie de ces données», conclu M. Ménard.

Machinex poursuit son partenariat avec AMP Robotics dont le rôle est de fournir l’intelligence artificielle du robot, tandis que Machinex fournit toutes les composantes robotiques requises et assure son intégration complète dans les systèmes de tri.

À propos de Groupe Machinex

Au début des années 1980, Machinex devient la première entreprise canadienne à concevoir de la machinerie et des équipements destinés aux centres de tri de matières résiduelles. Elle se positionne rapidement en tant que sommité dans la conception et la fabrication de systèmes de tri de qualité. Aujourd’hui, Machinex demeure toujours une entreprise de premier plan sur la scène internationale, développant les technologies de tri, de gestion des déchets et de recyclage à la fine pointe. Au fil des ans, les experts de Machinex ont conçu et installé plus de 350 systèmes clé en main en association avec des gestionnaires de matières résiduelles les plus importants au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Australie.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de Machinex au www.machinextechnologies.com.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] : La Nouvelle, […]