Culture : une barrière a été levée dans L’Érable en 2018

Par Charles-Antoine Gagnon
Culture : une barrière a été levée dans L’Érable en 2018
:Le conseiller culturel et rural pour L'Érable Tourisme et culture, Denis Leblanc, entend donner suite au projet «Maires et Merveilles» en 2019. (Photo : www.lanouvelle.net)

Les Journées «Maires et Merveilles» représentent le plus grand projet culturel réalisé dans la MRC de L’Érable en 2018, estime le conseiller culturel et rural pour L’Érable Tourisme et culture, Denis Leblanc. Selon lui, ce rapprochement entre les maires et la mairesse des 11 municipalités du territoire et 50 artistes de la région a permis de lever une barrière.

«Avant, il y a avait une espèce de gêne ou de barrière entre les artistes et les maires. La barrière a été levée. Ils ont chanté, discuté et partagé la scène ensemble. La culture s’est bien positionnée. Une compréhension s’est installée», constate M. Leblanc. Selon lui, la soirée Contes de L’Érable à la Gare de Lyster, l’exposition «Maires et merveilles» au Carrefour de L’Érable et le spectacle «Mon maire chantait toujours» ont été réussis durant l’automne. Culturellement parlant, ce projet devrait même porter la MRC en 2019.

Le maire de Plessisville, Mario Fortin, est parmi les maires à avoir chanté lors du spectacle «Mon maire chantait toujours» présenté lors du mois de septembre.

«On veut refaire la même démarche qu’on a faite avec les artistes en arts visuels. On va lancer un concours de création de textes de chanson auprès des résidents de L’Érable. On va lancer, auprès du public, un concours de chansons», annonce-t-il. Une chanson sera ainsi écrite pour chacune des municipalités de la MRC de L’Érable. Une rencontre entre les élus et les artistes sélectionnés permettra de bien identifier et représenter les unicités de chacune d’entre elles, au cours du processus.

En 2019, les Contes de L’Érable continueront d’être présentés à différents endroits. Ils seront notamment racontés à des groupes touristiques de passage dans la région. Les œuvres de l’exposition se retrouveront pour leur part dans leur municipalité respective. «D’autres MRC nous ont approchés pour reprendre le concept. On est contents. L’objectif était aussi de se positionner. On a créé la Maison créative et rurale Armand-Vaillancourt et là on est en train de créer le Réseau artistique de la ruralité.» Se limitant pour le moment aux cinq MRC du Centre-du-Québec, ce réseau vise à mettre en valeur les artistes de la ruralité. À terme, l’objectif consiste à réunir les différentes régions.

D’autres projets

Parmi les autres projets marquants de 2018, M. Leblanc souligne certaines des expositions de la Galerie de la Maison créative et rurale Armand-Vaillancourt du Carrefour de L’Érable. À ses yeux, «Art textile, de l’ordinaire à l’extraordinaire» a été parmi les mieux réussies.

Aussi, un atelier de poésie ayant réuni Jean-Marc La Frenière de Saint-Ferdinand, Richard Gamache de Saint-Norbert-d’Arthabaska et une douzaine de participants s’est avéré être particulièrement intéressant, en octobre. Il a abouti à la présentation du spectacle «Érable en poésie».

L’Érable Tourisme et culture a également travaillé de concert avec différents organismes, ainsi que le Lyst’ART de Lyster et le Musée du bronze d’Inverness au cours de la dernière année.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Gilles Besmargian Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gilles Besmargian
Invité
Gilles Besmargian

Denis Leblanc, comment se fait-il que tu es le seul sur la photo qui ne sourit pas ???