Les Olympiques étaient le remède victorieux

Photo de Matthew Vachon
Par Matthew Vachon
Les Olympiques étaient le remède victorieux
Simon Lafrance a réalisé un doublé pour ramener les siens sur le sentier de la victoire. (Photo : Denis Morin)

Avec des visiteurs qui venaient d’encaisser six défaites consécutives, les Tigres se doutaient bien que c’était leur chance de mettre un frein à leur séquence de trois revers. Les hommes de Louis Robitaille n’ont pas raté leur chance en l’emportant 4 à 2.

Pointés du doigt dernièrement, les vétérans de l’équipe ont pris les choses en main au cours de ce duel. «Simon Lafrance était très engagé. J’ai aimé la combativité et le jeu défensif de Mikhail Abramov et Egor Serdyuk. Jérôme Gravel a été très bon et j’ai senti qu’un gars comme Dominic Cormier voulait faire la différence. Il a beaucoup aidé Vincent Sévigny à avoir du succès. De plus, quand ça a été le moment, Fabio Iacobo a fait les arrêts», a noté l’entraîneur-chef des Tigres Louis Robitaille.

Préférant jouer de prudence en début de rencontre, les deux équipes ont offert du jeu serré défensivement. Le tout s’est cependant activé en fin d’engagement lorsque Metis Roelens a saisi une rondelle libre à la droite de Fabio Iacobo pour ouvrir la marque dans cette rencontre. La réplique des Félins n’a toutefois pas tardé. Saisissant la rondelle le long de la rampe, Feliks Morozov s’est pointé dans l’enclave pour ensuite battre le gardien Creed Jones avec un tir entre les jambières.

En milieu de deuxième période, alors qu’une pénalité à retardement était appelée contre les Olympiques de Gatineau, Simon Lafrance, lancé comme sixième patineur, a donné les devants aux Félins pour la première fois de la rencontre. Quelques instants plus tard, lors d’un vrai avantage numérique, Mikhail Abramov a repéré Dominic Cormier à l’embouchure du filet pour faire 3 à 1.

Désireux de se reprendre après une difficile deuxième période, les Olympiques ont frappé dès la 33e seconde. Le tir de Jeffrey Durocher n’a laissé aucune chance au jeune gardien Iacobo. Victoriaville a cependant répliqué coup pour coup. Seulement 12 secondes plus tard, Lafrance a accepté la passe parfaite d’Abramov pour inscrire son deuxième but de la soirée. Iacobo a par la suite repoussé les quelques tentatives des Piques pour confirmer la victoire de 4 à 2 des siens.

À l’issue de la rencontre, Robitaille a identifié le but marqué 12 secondes seulement après celui des Olympiques comme un tournant dans la rencontre. «En deuxième période, nous avions pris le contrôle du match. Sur la mise en jeu, nous avons manqué de communication et nos adversaires ont fait un beau jeu pour récupérer la rondelle au vol pour ensuite marquer dès le début de la troisième. Que tu le veuilles ou non, tu te souviens de la partie contre Québec. Ce que j’ai aimé, c’est que nos joueurs ont pris les choses en main. Serdyuk, Abramov et Lafrance ont été le meilleur trio sur la glace ce soir. Ils ont réussi à aller chercher un but tout de suite après et ça a coupé leur rythme.»

Notes en rafale

– Les Tigres ont décerné le titre du joueur offensif du mois de novembre à Egor Serdyuk. Jérôme Gravel a été sélectionné pour le titre de joueur défensif tandis que Conor Frenette a été nommé joueur-étudiant.

– La foule annoncée au Colisée Desjardins était de 1601 spectateurs, mais il y en avait à peine plus de mille réellement sur place. De quoi relancer l’éternel débat sur les fameux matchs en pleine semaine.

– Fabio Iacobo a fait du bon travail en préservant l’avance des siens aux bons moments. Il termine sa soirée de travail avec 25 arrêts sur 27 lancers. Son vis-à-vis Creed Jones a repoussé 27 des 31 tirs dirigés vers lui.

Les Tigres prendront dès jeudi la route de Baie-Comeau pour un programme double contre le Drakkar disputé vendredi et samedi.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des