Quand la recherche favorise le développement de l’enfant

Quand la recherche favorise le développement de l’enfant
Les troubles du spectre de l'autisme sont en augmentation fulgurante au Québec. (Photo : pixabay.com)

Que ce soit à la maison, à la garderie, à l’école ou dans des activités récréatives avec d’autres personnes, l’inclusion d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) représente certains défis.

D’abord comme parent, mais également comme intervenant ou enseignant. Être à l’affût des dernières avancées, connaissances et stratégies d’intervention constitue donc une priorité pour les réseaux de la santé et de services sociaux, services de garde, réseaux scolaires, milieux communautaires et associatifs.

Le 21e rendez-vous de l’Institut universitaire en déficience intellectuelle et en trouble du spectre de l’autisme sur le thème Le soutien aux différents milieux de vie de l’enfant de 0-12 ans regroupe aujourd’hui, à Trois-Rivières, plus de 430 personnes issues de différents milieux liés à l’enfance. L’événement vise à les soutenir afin de leur présenter des contenus et outils qui leur seront profitables dans leur pratique auprès des enfants présentant un TSA.

Un témoignage empreint de vérité et d’espoir

Un entretien avec une mère, dont l’enfant présente un diagnostic de TSA, sera mené en après-midi par Dre Alena Valderrama, médecin spécialiste au Centre hospitalier universitaire de Sainte-Justine. Ses propos, touchants, témoigneront de son évolution entre un sentiment d’incapacité vers un état de créativité. Un cheminement qui s’explique entre autres par la qualité des services reçus pour son enfant ainsi que pour elle-même, comme parent.

À ce témoignage s’ajoutent neuf conférences

L’évolution du Plan d’action quinquennal du MSSS sur le TSA après un an de déploiement;

Un nouvel outil pour l’évaluation en TSA;

L’adaptation des services spécifiques et spécialisés dédiés aux enfants âgés entre 0-7 ans;

Une analyse des ressources disponibles pour gérer les comportements problématiques chez les jeunes enfants ayant un TSA afin de développer des outils adaptés d’intervention;

Une meilleure compréhension de l’histoire des familles pour mieux intervenir auprès de l’enfant;

Une formation qui redonne une capacité d’agir aux parents d’enfants ayant un TSA;

Une meilleure compréhension de l’intervention intensive précoce et des stratégies pour bien l’utiliser auprès de son enfant;

La préparation à la maternelle;

Une meilleure conscience de soi pour favoriser l’entrée scolaire.

Informations sur le trouble du spectre de l’autisme

Le TSA est défini comme «une condition neurodéveloppementale qui se traduit par un déficit de la communication sociale et des interactions sociales, un développement inhabituel de la communication sociale, qui est souvent accompagné par des comportements, intérêts ou activités ainsi que par un caractère restreint et/ou répétitif des comportements, intérêts et activités». (American Psychiatric Association, 2013)

Le TSA s’observe davantage dans les premières années de vie de l’enfant et les symptômes sont souvent constatés par les parents avant l’âge de trois ans. (Surveillance du trouble du spectre de l’autisme au Québec, Institut national de santé publique du Québec, 2017)

Au Québec, 1 enfant sur 64 entre l’âge de 5 ans et 17 ans reçoit un diagnostic de TSA. (Agence de santé publique du Canada, 2018)

Les résultats montrent un accroissement constant du TSA dans le temps. En 2014-2015, il y avait, au Québec, près de 17 000 personnes âgées de 1 à 17 ans diagnostiquées du TSA. (Surveillance du trouble du spectre de l’autisme au Québec, Institut national de santé publique du Québec, 2017)

L’augmentation de la prévalence du TSA est surtout attribuée aux changements dans la définition, à une meilleure distinction diagnostique, à une meilleure sensibilisation des communautés et des professionnels ainsi qu’à de meilleures approches de détection et de services. (Surveillance du trouble du spectre de l’autisme au Québec, Institut national de santé publique du Québec, 2017)

Ce Rendez-vous est présenté par l’Institut universitaire en déficience intellectuelle et en trouble du spectre de l’autisme, en collaboration avec le CHU de Sainte-Justine et le Réseau national d’expertise en trouble du spectre de l’autisme.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des