Marie-Joëlle Allard perce l’alignement des Canadiennes

Par matthewvachon
Marie-Joëlle Allard perce l’alignement des Canadiennes
Marie-Joëlle Allard (Photo : gracieuseté)

Les Canadiennes de Montréal alignent une Victoriavilloise cette saison. Maire-Joëlle Allard a su se tailler une place au sein de la brigade défensive de l’entraîneur Dany Brunet.

«Je suis vraiment heureuse de faire partie de l’équipe des Canadiennes. C’est un grand accomplissement pour moi. J’espère être en mesure de me développer avec ma nouvelle formation», a souligné la joueuse de 26 ans. Réclamée en sixième ronde du dernier repêchage de la Ligue canadienne féminine de hockey (LCFH), Allard a livré une bonne performance au camp d’entraînement de la formation montréalaise, ce qui lui a valu de gagner son poste. «Mon premier camp s’est bien passé. Il y avait quelques filles qui ont été coupées en plus de quelques joueuses qui ont pris leur retraite. L’équipe était cependant déjà passablement décidée. Je ne dis pas que je l’ai eu facile, car il a fallu que je gagne ma place. Les filles étaient prêtes et en forme lors du camp.»

Bien que sa place est confirmée au sein du groupe de huit défenseures, Allard ne sait pas encore le rôle précis qu’elle occupera. «Nous n’avons pas encore parlé de ça, mais je vais devoir travailler fort pour obtenir le rôle que je veux. J’aimerais me développer pour avoir un peu plus de temps d’utilisation. En ce moment, je ne suis pas au sein du premier duo, chose que je comprends, car les filles devant moi sont vraiment bonnes. J’aimerais malgré tout monter dans la hiérarchie de l’alignement», a révélé l’ancienne capitaine des Stingers de Concordia.

Le scénario idéal

Lors d’un précédent entretien avec le www.lanouvelle.net, Allard avait révélé qu’elle avait seulement discuté avec les Canadiennes dans les derniers mois, car elle ne voulait pas quitter Montréal pour poursuivre sa carrière. C’est donc le scénario idéal qui s’est présenté à celle qui a passé les cinq dernières années avec les Stingers. «Tout est tombé en place pour moi. Je me suis trouvé un emploi ici et je vais jouer pour les Canadiennes. J’en suis très heureuse, car c’est vraiment le meilleur scénario que je pouvais imaginer.»

Une formation talentueuse et prometteuse

De son propre aveu, Allard a été impressionnée par la qualité des joueuses qui se retrouvent au sein de la formation montréalaise. Et pour cause, pas moins de six Olympiennes sont avec les Canadiennes cette année. Il s’agit de l’étoile du hockey féminin au Canada Marie-Philip Poulin ainsi que de la vedette de l’équipe américaine Hilary Knight. Geneviève Lacasse, Lauriane Rougeau, Mélodie Daoust et Jill Saunier ont également défendu les couleurs du Canada sur la scène olympique. Avec une telle brochette de joueuses, cela laisser présager une saison hautement prometteuse pour les Montréalaises. «Nous avons une équipe vraiment rapide cette année. Nous avons beaucoup de talent à l’attaque, à la défense et devant les buts. Notre formation est donc très complète grâce à sa grande profondeur. Je m’attends à une bonne saison. L’objectif est de se battre pour le sommet», a fait valoir la patineuse de 5’07’’ et 150 livres.

La saison des Canadiennes de Montréal se mettra en branle le samedi 13 octobre contre l’Inferno de Calgary à la Place Bell de Laval.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des