Des résultats probants pour Samuel Tousignant

Par matthewvachon
Des résultats probants pour Samuel Tousignant
Samuel Tousignant (Photo : tirée de Facebook)

Lors de la dernière fin de semaine se déroulait le Bromont Ultra, une course d’ultra-trail proposant des parcours de 55, 80 et 160 km à ses participants. Le Victoriavillois Samuel Tousignant participait à l’épreuve de 160 km et il a été en mesure de compléter l’exigeant parcours en moins de 24 heures.

Cette performance lui a valu de monter sur la troisième marche du podium. «C’est un exploit qui va au-delà de mes attentes. Je prenais le départ de Bromont avec l’intention de finir la course sur une note agréable, contrairement au 125 km à Harricana quatre semaines plus tôt. J’ai donc approché cette course plus lentement, j’ai mis de côté mon esprit compétitif. Le fait d’arriver troisième a été un bonus agréable et motivant pour continuer», a souligné celui qui habite aujourd’hui à Tingwick.

Le Bromont Ultra était la toute dernière course de la saison en 2018 pour ce père de famille. Il avait auparavant obtenu d’autres très bons résultats sur différentes épreuves cette année. Il a notamment signé une troisième place au Québec Méga Trail et une septième position à la course Harricana. «Je suis content de m’avoir inscrit d’avance à trois ultras-trail en début de saison, soit Québec Mega Trail 100 km, Harricana 125 km et Bromont 160 km. Si je ne m’étais pas engagé dans ces trois courses, je n’aurais certainement pas fait Bromont et j’aurais fini la saison avec un goût amer pour les distances au-dessus de 100 km. Bien que l’ultra-trail d’Harricana soit une belle course bien organisée, mon moral n’était pas au rendez-vous. Je n’avais plus le goût de continuer de courir aussi longtemps. À Bromont, j’ai couru les 100 premiers kilomètres en compagnie de Sylvain Lavoie, qui est arrivé deuxième. La course a donc passé plus vite. Le fait d’être deux dans le même bateau vient alléger la lourdeur du temps. Je retire donc beaucoup d’expérience dans la gestion de mon intensité et dans l’approche mentale de ce genre de course qui me sera utile pour mes objectifs futurs.»

Participation à une course alpine en 2019

Ce résultat lui a notamment permis de se qualifier pour l’Ultra-Trail du Mont Blanc (UTMB) en 2019. Cet événement est l’un des plus importants dans le monde de l’ultra-endurance puisqu’il se déroule au cœur des Alpes entre la France, l’Italie et la Suisse. «L’année prochaine, j’aurai 40 ans. Le fait de me qualifier pour l’UTMB avec ces trois courses concrétise beaucoup plus mon rêve de courir l’ultra-trail le plus réputé au monde. C’est un peu comme aller courir au marathon de Boston pour un marathonien. On se sent privilégié. C’est le cadeau après tant d’effort. Le cadeau de mes 40 ans», a-t-il conclu.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des