Le Parti libéral mise sur un musicien de Drummondville dans Arthabaska

Par charlesantoinegagnon
Le Parti libéral mise sur un musicien de Drummondville dans Arthabaska
Le candidat du Parti libéral dans Arthabaska Pierre Poirier (à gauche) et l’organisateur en chef de la campagne dans la circonscription Stéphane Beaudoin (à droite) se sont serré la main de manière officielle afin de souligner l’ouverture du local électoral. (Photo : www.lanouvelle.net)

Producteur de spectacles et musicien, le résident de Drummondville Pierre Poirier a déjà eu l’occasion de visiter bon nombre de régions. C’est toutefois dans la circonscription d’Arthabaska qu’il a tenu à faire le saut en politique, en tant que candidat pour le Parti libéral du Québec. Il souhaite maintenant défendre les intérêts de ses citoyens à l’Assemblée nationale.

Lors de l’ouverture officielle de son local électoral, situé au 273, boulevard des Bois-Francs Sud, à Victoriaville, l’homme de 56 ans a présenté ses trois engagements pour le comté. Ses «suggestions» ont été discutées avec des gens de tous les âges, précise-t-il, puisqu’à la fois les ainés, les familles, la jeunesse et le travail sont au cœur de ses priorités.

D’abord, il dit vouloir maintenir et avoir l’équité dans le financement des organismes communautaires et des centres d’aide. Ensuite, il entend répondre «adéquatement» aux besoins des ainés, et ce, à moindre coût, dans le cadre des services publics, tels que les prélèvements sanguins, les activités culturelles et les besoin corporels. Puis, il souhaite améliorer l’avancement technologique des connexions Internet, en misant sur la fibre optique.

L’ouverture officielle du local du Parti libéral s’est faite devant près d’une vingtaine de personnes.

Se disant fasciné par la politique depuis une trentaine d’années M. Poirier, diplômé en communications, en est à une première expérience du genre. «Je fais du spectacle ça fait 38 ans, mais là je ne veux pas faire de spectacle. Pour moi, ce n’est pas un spectacle. La politique, c’est vraiment sérieux et je prends ça vraiment à cœur.»

S’il ne vit pas dans le comté d’Arthabaska, il indique toutefois bien le connaître pour y travailler depuis 1986, en tant que producteur de spectacles et musicien.

 «Pays de l’érable»

Qualifiant la circonscription de «pays de l’érable», le candidat du Parti libéral associe également la région à la qualité de son agriculture, de ses fromages et de ses entrepreneurs. Le mariage entre la ville et la campagne lui plait.

«C’est un beau comté. C’est pour ça que ça m’amène en politique, pour défendre les valeurs des gens», ajoute-t-il. «La plus belle chose que je peux offrir, c’est la franchise, la simplicité et le respect. Je pense que c’est trois choses bien importantes.»

Lors de l’ouverture officielle du local électoral, M. Poirier a également tenu à souligner le mérite du Parti libéral dans le développement du dossier de la radiologie au CLSC de L’Érable. Pour lui, il ne revient pas à la Coalition avenir Québec.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Morin Gaétan Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Morin Gaétan
Invité
Morin Gaétan

Bonjour M. Poirier, j’aimerais savoir ou se situe votre bureau à Victoriaville, On ne vous voit pas souvent chez nous