Geneviève Thibault devient la nouvelle présidente de la CCIBFE

Geneviève Thibault devient la nouvelle présidente de la CCIBFE
Le comité exécutif formé, dans l'ordre, de la secrétaire Annie Desnoyers, la vice-présidente Julie Pépin, le trésorier Yves Dubois, la nouvelle présidente, Geneviève Thibault, la gouverneure Virginie Bonura, la directrice générale Josée Desharnais et la présidente de Femmes de carrière, Caroline Leduc. (Photo : www.lanouvelle.net)

Après avoir présidé Femmes de carrières Bois-Francs-Érable, Geneviève Thibault, issue du milieu des ressources humaines, a accédé, mercredi matin, à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable (CCIBFE).

La directrice générale chez Progesco depuis 2008 succède ainsi à Gabriel Gagnon. Geneviève Thibault devient la cinquième femme à présider l’organisme depuis le début des années 1980.

Geneviève Thibault succède à Gabriel Gagnon à la présidence de la CCIBFE. (Photo gracieuseté)

«Je suis impliquée depuis 10 ans à la Chambre. Voilà un beau nouveau défi qui se veut un peu une continuité de mon mandat au sein de Femmes de carrière», a indiqué la nouvelle présidente après l’assemblée générale annuelle tenue à la Place 4213 en présence de près d’une trentaine de membres.

«J’avais le goût de pousser mon engagement un peu plus loin et d’amener une petite touche «ressources humaines» dans ce contexte de pénurie de main-d’œuvre», a-t-elle expliqué.

Au comité exécutif, la nouvelle présidente sera appuyée par la vice-présidente Julie Pépin, le trésorier Yves Dubois, la secrétaire Annie Desnoyers, la gouverneure Virginie Bonura et la représentante de Femmes de Carrière, Caroline Leduc.

Le conseil d’administration, par ailleurs, voit arriver trois nouveaux administrateurs, Martin Garneau, Anne-Marie Bédard et Charles Drainville qui se joignent à Stéphane Baril, Éric Bernard, Dany Caron, Patrice Marcoux et Johanne Lachapelle. Un siège reste à combler au CA qui sera composé de 15 membres.

Aux membres de la CCIBFE, Geneviève Thibault a confié qu’il s’agissait, pour elle, d’un beau privilège de présider une «organisation aussi dynamique et d’une belle façon de contribuer au développement économique dans une région prospère, active et où il y a une grande coopération».

Les membres du conseil d’administration de la CCIBFE. Un siège reste à combler. (Photo www.lanouvelle.net)

«Il est important de saisir les opportunités qui se présentent, a souligné la nouvelle présidente. Nous avons le souci de bien représenter nos membres.»

La CCIBFE vivra une autre année remplie de projets et d’implication au sein de différentes instances. Pour l’aider à remplir sa mission, la permanence de l’organisme s’agrandira, a annoncé Mme Thibault. «Dès septembre, Mélanie Laperle, une femme dynamique, impliquée et prête à relever un nouveau défi, joindra l’équipe, elle qui a été directrice générale par intérim de la Jeune Chambre», a précisé Geneviève Thibault.

Plusieurs événements marqueront la prochaine année, dont le retour du colloque en ressources humaines en novembre organisé par le Réseau RH.

La CCIBFE confirme aussi la tenue du Souper du maire le 30 janvier et du Tapis rouge. «D’excellents noms circulent, mais il est encore trop tôt pour une annonce»,  a fait savoir la présidente.

Le Panthéon de la performance reviendra pour une 36e année. Clermont Paquet y demeure à la présidence d’honneur. «Un grand événement en ressources humaines s’amène aussi au printemps», a confié Geneviève Thibault, sans toutefois pouvoir en dire davantage pour le moment.

En vue des élections provinciales

La Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable ne passera pas à côté des prochaines élections provinciales du 1er octobre.

Plutôt qu’un débat, la CCIBFE mijote un événement. «Tout est encore embryonnaire, mais il est certain que nous voulons entendre les candidats pour connaître ce qu’ils ont à nous proposer», a indiqué Geneviève Thibault.

D’un nouveau gouvernement à venir, la Chambre a certaines attentes. «Nous voulons collaborer avec le député, avec les partenaires pour voir ce qu’il y a à faire au chapitre de l’immigration, amener une facilité, une certaine souplesse pour que ce soit aidant pour les entreprises, a fait valoir la présidente. On ne peut passer à côté. La pénurie de main-d’œuvre freine la croissance des entreprises. Nous travaillons à aider nos entreprises.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires