Maxime Chabot vivra une première Coupe Canada

Par matthewvachon
Maxime Chabot vivra une première Coupe Canada
Maxime Chabot (à droite) pose en compagnie de Francis Rouillier, l’un des autres golfeurs locaux de cette sixième Coupe Canada Sani Marc – Desjardins. (Photo : gracieuseté)

Lorsque le coup d’envoi de cette sixième édition de la Coupe Canada Sani Marc – Desjardins sera donné, le Victoriavillois Maxime Chabot en sera à ses premiers pas au sein de la compétition.

«C’est vraiment excitant de participer à un premier tournoi professionnel à domicile. J’ai vraiment hâte, car ce sera une très belle expérience que je vais vivre avec mon frère Raphaël qui va se dérouler devant mes parents et mes amis», a exprimé Chabot.

Comme c’est sa première participation à ce tournoi, il préfère ne pas trop espérer de choses afin d’éviter d’être déçu. «Je n’ai pas vraiment d’attentes, mais j’aimerais évidemment jouer les rondes de la fin de semaine, donc faire la coupure. Cependant, vu que c’est ma première expérience, mon but sera vraiment d’avoir du plaisir, d’apprendre des golfeurs professionnels et de prendre de l’expérience.»

Membre depuis 10 ans au Club de golf de Victoriaville, Chabot, malgré son jeune âge, est très bien placé pour connaître comme le fond de sa poche chaque difficulté que propose le parcours victoriavillois. «Les principaux défis là-bas, je crois que c’est les normales 3. C’est un terrain qui a six normales 5 et six normales 3, donc il faut vraiment profiter des normales 5. Il faut également résister aux normales 3.»

Deux tournois avant la Coupe Canada

La Coupe Canada sera le troisième tournoi auquel Chabot prendra part cette année après une compétition en juin et le tournoi de juillet qui lui a permis de se qualifier pour la Coupe Canada. «Depuis que je me suis qualifié, je me concentre plus sur ma préparation pour la coupe. Étant donné que je travaille souvent la fin de semaine, c’est un plus difficile. Sinon, je joue pas mal au Club de golf de Victoriaville et je pratique souvent», a souligné l’étudiant en kinésiologie.

Bien qu’il se passionne pour le golf depuis dix années déjà, Chabot n’envisage pas devenir golfeur professionnel dans un avenir rapproché puisque ses études demeurent sa priorité. Si l’occasion se présente plus tard, il n’écarte toutefois pas la possibilité de la saisir.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des