Coupe Canada : Francis Rouillier veut avant tout avoir du plaisir

Par matthewvachon
Coupe Canada : Francis Rouillier veut avant tout avoir du plaisir
Francis Rouillier (Photo : Francis Rouillier)

De retour dans les rangs amateurs après avoir goûté au niveau professionnel, le golfeur plessisvillois Francis Rouillier ne veut que profiter de la Coupe Canada Sani Marc – Desjardins.

Lorsqu’il s’élancera sur le premier trou du Club de golf de Victoriaville le 16 août, Rouillier en sera à son premier tournoi en un an. «En ce moment, je joue du très bon golf, car je dirais que je ne joue plus avec de la pression. En reprenant mon statut amateur, je voulais retrouver le plaisir de jouer. Dans les deux dernières années, j’en avais moins, car jouer au golf était devenu comme mon travail. Ma passion était devenue un travail, donc je n’avais plus le plaisir de pratiquer ou de jouer. Il fallait toujours que je sois à fond pour réussir à faire un peu d’argent. Cet été, en ne jouant plus de tournois pendant un an, je l’ai retrouvé ce plaisir», a-t-il partagé.

Puisqu’il figure parmi les vedettes locales de l’événement, une grande portion de l’attention est portée vers lui. «Au début, c’était assez stressant, notamment la première année en tant qu’amateur. Par la suite, ça l’a également été, car j’étais devenu un joueur professionnel. Tu veux donc livrer la marchandise pour démontrer que tu es de ce calibre. Maintenant que je suis de retour dans les rangs amateurs, je vais prendre plaisir à le faire. J’en ai toujours eu, mais là, c’est différent puisque je reviens dans un autre mode. Ça change la mentalité et l’attitude.»

Même s’il en sera à sa sixième participation, celui qui enseigne l’anglais au Collège Clarétain concède que c’est toujours aussi spécial pour lui de disputer le tournoi victoriavillois. «Avoir la chance de jouer devant parents et amis est toujours plaisant. Je viens de Plessisville, donc les gens peuvent venir me voir. Je suis également devenu un Victoriavillois avec mon emploi et mon implication dans le golf, donc ça permet aussi aux gens d’ici qui me connaissent de venir me voir pendant le tournoi.»

Faire les quatre rondes si cela est possible

L’enseignant de carrière ne dirait certainement pas non à jouer les quatre rondes de l’édition 2018 de la Coupe Canada, mais si ça ne se produit pas, il n’en tombera pas malade. «Je veux profiter de la chance que j’ai de jouer. Si j’ai du plaisir à jouer, je crois que je peux jouer les quatre rondes. Je l’ai fait auparavant. Ce n’est pas parce que je l’ai raté l’an passé que je ne peux plus le refaire. Le but est d’arriver là dans les bonnes dispositions. Je pense que je suis un bon joueur de golf et je connais le jeu amplement, mais rendu à ce point, c’est une question d’attitude. […] Je n’ai toutefois pas d’objectifs précis comme faire un top 20 ou battre les professionnels. Je veux seulement profiter du tournoi.»

Arpentant les 18 trous du Club de golf de Victoriaville depuis belle lurette, Rouillier pourra compter sur sa vaste expérience pour offrir le meilleur rendement possible. «Si je frappe mes verts à la régulation, je n’aurai pas de problème à faire les quatre rondes. Je suis un gars qui frappe les allées et qui a un très bon jeu court avec mes fers et mon putter», a fait valoir le golfeur plessisvillois.

Rouillier prendra part à la Coupe Canada avec son père comme caddy, de quoi agrémenter encore plus sa sixième participation.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des