Du plein air accessible pour tous

Du plein air accessible pour tous
Le kayak adapté, l'un des équipements disponibles (Photo : www.lanouvelle.net)

La Grande tournée de plein air accessible de l’Association québécoise pour le loisir des personnes handicapées (AQLPH), s’est arrêtée au réservoir Beaudet de Victoriaville, mercredi après-midi.

L’activité s’adressait aux décideurs municipaux, aux gestionnaires de parc, aux membres du milieu touristique, aux associations locales et aux intervenants en loisirs.

Janick Tessier de l’AQLPH et Nathalie Roussel, coordonnatrice de la Politique d’accessibilité universelle de la Ville de Victoriaville (Photo www.lanouvelle.net)

«Cette tournée permet de promouvoir les activités de plein air accessibles et de présenter différents équipements adaptés de plein air», a expliqué Janick Tessier de l’AQLPH.

De plus, de concert avec la Ville de Victoriaville et l’organisme Handicap action autonomie Bois-Francs, des personnes handicapées ont pu faire l’essai de différents équipements de plein air, dont le kayak adapté.

La tournée, qui en est à sa première année, se déroule sur trois ans à la grandeur du Québec. «Depuis un an, on acquiert et on recense des équipements. Nous regardons ce qu’il est possible d’avoir ici et ce qui s’adapte au Québec», a souligné Mme Tessier.

L’AQLPH propose différents équipements, tant nautiques que terrestres. Comme des kayaks adaptés, planches à pagaie, vélos, vélos tandem, vélos à main et des joëlettes, genre de fauteuils roulants avec juste une roue destinés aux sentiers montagneux.

La Ville de Victoriaville porte une attention particulière à ce genre d’activités. «Nous possédons déjà des équipements à la disposition de la population. Mais on avait le goût de voir d’autres types d’équipements, ce qui existe, ce qui peut être pertinent comme achats de nouveaux équipements», a confié Nathalie Roussel, coordonnatrice de la Politique d’accessibilité universelle.

Et l’expérimentation d’équipements par les personnes concernées constituait un aspect fort important. «Cela nous permet de voir ce que les personnes en situation de handicap aiment, de voir si elles ont des coups de cœur et s’il serait avantageux d’en faire l’acquisition», a indiqué Mme Roussel, tout en rappelant que Victoriaville disposait déjà de nombreux équipements.

«Nous possédons déjà un kayak adapté doté d’une plateforme de transfert et d’un levier pour les personnes ayant besoin d’aide pour le transfert dans l’embarcation», a-t-elle souligné.

Sans compter les six vélos adaptés à la disposition des personnes depuis 2005 à la Vélogare.

«Nous avons aussi une joëlette pour les randonnées au mont Arthabaska ou au Parc Terre-des-Jeunes, deux lieux magnifiques», a ajouté Nathalie Roussel.

La Ville dispose également de fauteuils aquatiques permettant aux personnes handicapées de profiter des jeux d’eau du réservoir Beaudet ou de la Vélogare.

Malgré tous les équipements qu’elle possède, la Ville de Victoriaville demeure à l’affût des nouveautés ou des équipements pouvant répondre à des besoins. «L’idée, c’est que les personnes handicapées ne soient pas seulement spectateurs, mais également des participants. Quand on offre un équipement à la population, nous allons toujours voir son pendant adapté afin de favoriser une plus grande participation de tous nos citoyens», a fait valoir la coordonnatrice de la Politique d’accessibilité universelle.

Des équipements appréciés

Charles Ouellet, qui se déplace en fauteuil roulant, a participé à cette Grande tournée, mercredi après-midi.

Mais le kayak adapté, il connaît bien. «Depuis le mois de mai, j’en ai fait à quatre occasions. C’est super «le fun» et sécuritaire. Le kayak, avec les stabilisateurs, est très stable. J’ai même tenté, sans succès, de chavirer», a-t-il souligné, avec humour.

Charles Ouellet a parlé de son expérience de kayak. Il adore! (Photo www.lanouvelle.net)

Jamais, a-t-il confié, il ne pensait vivre pareille expérience un jour. «Ça démontre que, quand on veut, on peut. Et si je pouvais, j’en ferais tous les jours», a lancé Charles Ouellet.

@ST:Formation

@R:La Grande tournée de plein accessible de l’AQLPH se veut un des services offerts parmi d’autres aux municipalités.

«L’Association joue aussi un rôle de conseiller. Nous offrons notamment de la formation pour les déplacements en plein air, a fait savoir Janick Tessier. Le but, c’est d’éviter les blessures tant chez le participant que chez l’accompagnateur. Il est important que tous puissent vivre une expérience positive de plein air.»

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Cathy Webster Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Cathy Webster
Invité
Cathy Webster

I saw your article on Facebook. I am a physio who does adaptive kayaking. Is there someone I can connect with to discuss equipment?