Saint-Valère inaugure son Pavillon intergénérationnel

Par charlesantoinegagnon
Saint-Valère inaugure son Pavillon intergénérationnel
De gauche à droite : le député d’Arthabaska, Éric Lefebvre, l’attachée politique du député de Richmond-Arthabaska Alain Rayes, Annie Tardif, le maire de Saint-Valère, Marc Plante et la coordonnatrice des loisirs, des sports et de la vie communautaire de la municipalité, Myriam Gosselin. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Municipalité de Saint-Valère a procédé à l’inauguration de son Pavillon intergénérationnel samedi matin. Cet édifice dont la construction s’est terminée l’hiver dernier permettra désormais à toutes les générations de se réunir sous un même toit.

Situé au 43, rue Desjardins Nord, le pavillon comporte notamment une salle destinée à la FADOQ et une autre aux jeunes, dont les membres des partenaires 12-18. Au sous-sol, un vestiaire donne accès à la patinoire extérieure. On trouve aussi une grande salle de rangement.

L’idée d’aller de l’avant avec un tel projet date de quelques années, indique le maire, Marc Plante. Son prédécesseur, Louis Hébert, était alors en poste à la tête du conseil municipal. «Tout ce que j’ai fait, c’est plus ou moins de le terminer», mentionne celui en étant à son premier mandat.

Selon lui, de nombreuses répercussions positives accompagneront l’accès à ce pavillon. «Je pense que c’est le futur des municipalités pour l’importance que peut apporter le mélange des générations.» La tenue de certaines activités pourrait permettre de rallier tout le monde.

En ce sens, la Municipalité a procédé à l’embauche d’une coordonnatrice des loisirs, des sports et de la vie communautaire à temps partiel, Myriam Gosselin, en mars dernier. Dans ses fonctions, elle sera amenée à développer des événements variés pour atteindre cet objectif.

«Comme mon poste est nouveau et que je suis nouvelle en poste, c’est sûr que mon but principal est de répondre aux besoins de la population. J’ai mes idées à apporter, mais je vais vouloir renchérir le tout avec ce à quoi les gens s’attendent.»

Un comité politique-familiale aura pour mandat de recueillir les idées des citoyens en vue d’ajouter des loisirs et des sports à la programmation. Les locaux du pavillon pourraient aussi servir à organiser certaines activités, dont une maison hantée à l’Halloween et des soupers de bénévoles.

La pierre angulaire de la municipalité

Se disant très fier d’avoir pris la relève dans le dossier du pavillon, le maire de Saint-Valère décrit l’endroit comme étant la nouvelle «pierre angulaire» de la municipalité. Il espère voir les citoyens se l’approprier pour ainsi s’intégrer davantage dans les activités de la municipalité.

Le Pavillon intergénérationnel permettra aussi d’accueillir les jeunes inscrits au camp de jour.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des