L’incendie à la ferme Landrynoise serait d’origine électrique

L’incendie à la ferme Landrynoise serait d’origine électrique
Rapidement, on a entrepris l'évacuation des vaches. (Photo : www.lanouvelle.net)

Un incendie a causé des dommages importants, dans la nuit de lundi à mardi, à l’un des bâtiments de la ferme Landrynoise du Petit rang 7 à Saint-Albert.

Les pompiers du Service de protection contre les incendies de Warwick ont été alertés peu après 1 h. «Ce vaste bâtiment, d’environ 300 pieds de longueur, abritait quelque 600 bêtes, notamment des veaux et des taures. À notre arrivée, les gens sur place avaient commencé à les évacuer», a indiqué le directeur Mathieu Grenier.

L’incendie a éclaté vers 1 h.

Une dizaine de bêtes, selon lui, auraient péri, les autres ont été sorties. Mais un vétérinaire devrait les évaluer pour s’assurer de leur condition.

Les nombreuses vaches se sont dispersées un peu partout, certaines se retrouvant assez loin sur la route Saint-Albert en direction de Warwick.

Un véhicule d’ailleurs est entré en collision avec une vache, sans conséquence fâcheuse, ni pour l’un, ni pour l’autre.

L’incendie serait vraisemblablement d’origine électrique. «Le feu a pris naissance dans une pièce au centre du bâtiment. Les flammes ont monté à l’entretoit pour se propager à l’étable», a expliqué le chef Grenier.

Vingt-trois pompiers de Warwick ont répondu à une alarme générale, supportés en entraide par 10 pompiers de Kingsey Falls et deux sapeurs de Tingwick

«Le lieutenant Pier-Antoine Marchand a dirigé les opérations. Il a fallu un peu plus de deux heures pour maîtriser l’incendie», a précisé Mathieu Grenier.

Personne, heureusement, n’a été blessé dans l’incendie. Les dommages, selon l’officier, s’élèveraient à plus de 100 000 $. «Le bâtiment aura besoin de travaux majeurs», a confié le directeur du Service de protection contre les incendies.

Les bénévoles du SIUCQ MRC d’Arthabaska ont été déployés sur les lieux, d’abord pour assurer la réhabilitation des pompiers et pour la circulation.

Mais en raison du nombre élevé d’animaux en liberté, les bénévoles du SIUCQ ont aidé au rapatriement des vaches au bercail, certaines se trouvant même à près d’un kilomètre de la ferme, a précisé sur Facebook le directeur des opérations, Daniel Bossé.

(Photo www.lanouvelle.net)

La ferme Landrynoise est la plus importante ferme laitière au Québec. Selon le site www.cooperateur.coop, elle possède un troupeau de 2500 têtes, dont 1100 vaches en lactation qui produisent 39 000 litres de lait par jour.

L’entreprise agricole possède 4000 acres de terre et compte 6 bâtiments. Très technologique, la ferme Landrynoise dispose d’une vingtaine de robots de traite.

Fondée en 1964, la ferme Landrynoise se donne pour mission de produire du lait de qualité supérieure tout en respectant l’environnement et la santé globale de ses troupeaux.

 

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des