«Les Affamés» sacré meilleur film de l’année au Gala Québec Cinéma

Photo de Manon Toupin
Par Manon Toupin
«Les Affamés» sacré meilleur film de l’année au Gala Québec Cinéma
Huit prix pour «Les Affamés» dont meilleur film pour Robin Aubert et meilleure interprétation féminine, rôle de soutien pour Brigitte Poupart (Photo : tirée de quebeccinema.ca)

Le Gala Québec Cinéma a remis ses prix dimanche soir. Le grand gagnant de la soirée est Robin Aubert (originaire de Ham-Nord) qui, avec son film «Les Affamés», a remporté huit prix Iris

Meilleur film, meilleure réalisation, meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien (Brigitte Poupart) sont les prix qui ont été remis dimanche soir lors du gala animé par Édith Cochrane et Guylane Tremblay.

Il avait déjà remporté, au Gala Artisans Québec Cinéma en mai, les prix pour le meilleur son (Jean-Sébastien Beaudoin-Gagnon, Stéphane Bergeron et Olivier Calvert), meilleurs effets visuels (Jean-François Ferland), meilleure musique originale (Pierre-Philippe Côté), meilleurs maquillages (Erik Gosselin, Marie-France Guy) et film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec. Donc le film a vraiment volé la vedette. On parle même d’une première, en 20 ans de gala, que de remporter autant de prix, la même année.

Douze ans après la sortie de Saints-Martyrs-des-Damnés, Aubert réussi toujours à impressionner avec son talent de cinéaste. Avec ce film de «zombies» sorti à la fin de 2017, il parle d’un Québec rural où les habitants ne sont plus ce qu’ils étaient et s’en prennent maintenant à leurs familles et amis. Les autres, eux, s’enfoncent dans la forêt pour leur échapper…

Au lendemain de la soirée, il a confié quelques impressions. On lui a demandé s’il était surpris de tous les prix remportés par son film au cours des derniers mois et dimanche soir particulièrement. «Oui je suis un peu surpris et en même temps, je suis extrêmement reconnaissant.»

Il a également expliqué que «Les Affamés» avait remporté toutes les récompenses qu’il souhaitait. «Les prix font du bien, je suis content pour mes collaborateurs. J’aurais aimé remercier Julie Roy, François Lévesque et Francis Cloutier qui ont apporté beaucoup au film par leurs idées et conseils au scénario. Julie est une scénariste hallucinante, François a un œil extérieur fascinant et Francis est un monteur et un artiste hors du commun», a-t-il pris soin de partager.

On a aussi voulu savoir comment performait son film du côté de Netflix (disponible depuis mars dernier dans l’ensemble des marchés Netflix autour du monde, sauf au Canada, en Amérique latine et en Europe), un des premiers films canadiens acquis par cette entreprise. Il a simplement dit que les gens chez Netflix étaient très contents des résultats.

Plus près de nous, Robin Aubert s’est dit touché par la fierté des gens de la région, particulièrement de Ham-Nord, face au succès de son film. «C’est réciproque. Je suis fier de mon coin  de pays, de ces gens si généreux. J’aime les vallons, les routes, les rangs, les vaches, les arbres. C’est un endroit qui m’inspire beaucoup», a-t-il insisté.

Quant à ses prochains projets, il rappelle qu’il a fait un film pour le 150e de Ham-Nord. «On a tourné beaucoup de stock. Du stock qui ne s’est pas retrouvé sur le film parce qu’il fallait couper. J’aimerais peut-être retourner en montage et revoir ces images pour modeler un film. Je ne sais pas. Ça reste à voir.»

Un succès partout où il passe

Depuis sa sortie, le film reçoit éloges, prix et récompenses. Que ce soit pour les meilleurs maquillages au Gala des prix Écrans canadiens, le grand prix du festival Fantasporto et la meilleure réalisation. Il a également obtenu le prix Luc-Perreault du meilleur long métrage 2017 de la critique québécoise et bien d’autres encore.

Ham-Nord fière

La Municipalité a d’ailleurs fait parvenir ses félicitations à la suite du gala de dimanche. «La Municipalité du Canton de Ham-Nord ainsi que tous ses résidents s’unissent afin de souligner le succès et les nombreux prix remportés par Robin Aubert et son équipe en lien avec la production «Les Affamés», film tourné en 2017 dans notre belle région. Pas moins de huit trophées (dont celui du meilleur réalisateur et celui du film de l’année) ont été remportés par Robin et son équipe lors du Gala Québec Cinéma.

C’est donc avec une immense fierté que nous tenons à féliciter Robin et toute son équipe. Ce projet a littéralement fait vibrer notre municipalité pendant plusieurs semaines et ce fut un réel bonheur et un grand privilège pour les Ham-Nordois(es) de pouvoir vivre cette expérience unique avec les membres de la production. Bravo Robin, nous sommes vraiment fiers de toi», dit le message.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des