Un succès record pour l’activité-bénéfice du Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable

Un succès record pour l’activité-bénéfice du Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable
Dans l'ordre, la directrice générale du Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable, Catherine Coutel, les présidents d'honneur Pierre James et Julie Hamel et René Verville du Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable (Photo : Gracieuseté)

Le Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable a tenu, le 6 février, son souper-bénéfice annuel devant une salle comble au Centre des congrès de Victoriaville.

Ce sont plus de 260 personnes qui ont participé à ce 20e souper-bénéfice qui prenait, encore cette année, la forme d’un souper trois services agrémenté d’un tirage. L’activité a permis d’amasser environ 25 000 $.

Le thème «La prévention, c’est l’affaire de tous!» avait pour objectif l’accès au financement nécessaire dans la consolidation des nombreux services que l’organisme désire maintenir gratuits pour toute la population d’Arthabaska et de l’Érable.

Ces dernières années, le Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable a développé divers services, dont certains plus spécialisés, afin de répondre aux besoins spécifiques de la population.

L’organisme fait face à des demandes de plus en plus accrues et souhaite être en mesure de continuer à y répondre tout en faisant en sorte que l’accessibilité demeure gratuite.

Le personnel du Centre se dit convaincu que les personnes ayant des besoins en lien avec le suicide ne doivent pas,  de surcroit, être confrontées à des difficultés concernant l’accessibilité.  «Quand la vie devient difficile, il faut en parler : demander de l’aide, être proactif, prendre soin de soi», précise-t-on.

Lors de cette soirée, deux personnes de coeur ont livré un témoignage empreint de sensibilité et d’émotion. Les coprésidents d’honneur Julie Hamel et Pierre James ont su toucher le coeur des gens avec une grande générosité.

De plus, l’animateur de la soirée, Pierre-Luc Houde a mis sa touche personnelle et le Choeur Voxalik a transporté les convives dans son univers musical dynamique et entrainant.

Quelques chiffres

Le Centre-du-Québec est maintenant la cinquième région à avoir le plus haut taux de suicide au Québec; une amélioration considérant que la région a déjà occupé le troisième rang durant quelques années.

Chaque année, en totalité, les 33 centres de prévention suicide (CPS) au Québec reçoivent environ 100 000 appels de détresse. Les CPS de la région Mauricie-Centre-du-Québec en reçoivent environ 10 000.

Au cours des deux dernières années, le Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable observe une augmentation des appels de détresse de 147%. Depuis le mois d’avril, 2062 appels de détresse ont été reçus pour les MRC d’Arthabaska et de l’Érable.

Depuis le mois d’avril, le Centre de prévention de la région a effectué 11 sauvetages, intervenant ainsi d’urgence auprès de personnes qui étaient en danger grave d’un passage à l’acte, ceci en partenariat avec les policiers de la Sûreté du Québec des postes des MRC d’Arthabaska et de l’Érable, les services d’urgence, nos ambulanciers, l’équipe du département de psychiatrie de l’Hôtel Dieu d’Arthabaska et les partenaires du Centre  intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Le Centre de prévention suicide  Arthabaska-Érable a soutenu 10 enfants de moins de 12 ans avec le service des «Ateliers de Rox», a effectué 60 rencontres de personnes endeuillées, 22 rencontres de personnes proches de gens ayant fait une tentative de suicide  et maintenu tous les autres services.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des