La Journée mondiale de l’enfance soulignée dans la région

Par charlesantoinegagnon
La Journée mondiale de l’enfance soulignée dans la région
Accompagné du conseiller municipal Danis Beauvillier, le maire de Princeville, Gilles Fortier, a participé aux activités en lien avec la Journée mondiale de l’enfance. (Photo : www.lanouvelle.net)

Encore cette année, la région s’est mobilisée pour souligner la Journée mondiale de l’enfance. L’importance accordée au respect des droits des jeunes de partout sur le globe s’est ainsi traduite par diverses activités au cours des derniers jours.

En tant que municipalité amie des enfants, Princeville a participé à cette journée célébrée le 20 novembre de chaque année pour la toute première fois lundi. Pour l’occasion, le maire Gilles Fortier a adressé quelques mots devant le CPE La petite bande.

Le groupe s’est ensuite dirigé vers la Bibliothèque Madeleine-Bélanger où était organisée une activité. La marche de quelques minutes représentait un geste symbolique envers les jeunes d’ailleurs sur le globe vivant des situations plus difficiles, indique M. Fortier.

«Depuis quelques années, la Ville de Princeville a pris un tournant famille. C’était extrêmement important. Les jeunes chez nous sont chanceux de vivre ce qu’ils vivent avec les services de garde et leurs parents. Ils sont bien quand on regarde ce qui se passe ailleurs dans le monde.»

Accompagné par le conseiller municipal Danis Beauvillier, le maire a profité du moment pour rappeler que Princeville met tout en œuvre pour accueillir les jeunes familles dans la municipalité.

La municipalité de la MRC de L’Érable n’est pas la seule de la région à avoir participé aux festivités en lien avec cet événement. Lors des deux dernières fins de semaine, des activités ont aussi été organisées à Victoriaville.

Le 12 novembre, l’auteur jeunesse Alain M. Bergeron a présenté le spectacle «La vie est musique» au Carré 150. L’artiste Ariane DesLions était pour sa part de passage à la bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot dimanche dernier, là où plusieurs jeunes l’attendaient avec leurs parents.

L’artiste Ariane DesLions était de passage à la bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot dimanche.

L’art pour s’exprimer

Sur un mur de la salle de la bibliothèque où ont eu lieu ses deux représentations se trouvaient des œuvres créées par des enfants. Celles-ci ont été conçues lors d’ateliers avec l’artiste Andrée-Anne Laberge auxquels ont assisté des intervenantes de La Volte-Face pour intervenir en cas de besoin.

«L’art permet aux enfants d’explorer et d’exprimer des émotions qui sont parfois difficiles à nommer. Il permet également de mettre en lumière certaines problématiques», peut-on lire sur une fiche décrivant l’exposition.

Dans une pièce voisine, tous les éléments nécessaires à la confection de marionnettes  par les familles étaient rassemblés.

Pour l’édition 2017 de la Journée mondiale de l’enfance à Victoriaville, Thomas Provencher agissait comme enfant d’honneur et porte-parole.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des