«Par la fenêtre» du mont Arthabaska…

Photo de Manon Toupin
Par Manon Toupin

En plus d’admirer le beau paysage de la région du haut du mont Arthabaska, les visiteurs pourront apprécier les photographies de Martin Piché qui se sont installées au Bistro de l’endroit.

Le photographe est bien heureux de cette occasion de montrer son travail, surtout qu’il y est pendant la Balade gourmande moment où plusieurs se donnent rendez-vous au sommet de la montagne.

Il a choisi, pour cette exposition intitulée «Par la fenêtre», des photographies variées, démontrant tout le spectre de son talent. Il propose quelques photofenêtres (encadrées dans des vieilles fenêtres de bois) ainsi que d’autres, plus contemporaines, imprimées sur des feuilles d’aluminium. Un beau contraste.

L’exposition se tient jusqu’au début du mois de janvier et Martin a bien l’intention de faire bouger les photographies pour offrir une diversité à ceux qui viendront la visiter. Martin est de plus en plus reconnu en photographie, lui qui œuvre dans le domaine depuis sept ans maintenant. On peut voir son travail lors d’expositions deux ou trois fois par année. Aussi, il est très actif sur les réseaux sociaux, voulant montrer ses photographies au plus grand nombre possible. D’ailleurs, c’est par cette entremise qu’il obtient plusieurs contrats, à son grand plaisir. «Et ça me fait connaître des gens et des modèles de partout», apprécie-t-il.

Martin Piché apprécie beaucoup la région et profite des beaux décors de la nature qu’on y retrouve. «Plusieurs modèles veulent venir poser ici parce que ça amène autre chose», note-t-il encore.

Son travail est de plus en plus apprécié et il est, pour la première fois, en nomination aux prix Focus du Musée populaire de la photographie de Drummondville, dans la catégorie «urbaine». Il est donc en lice avec des photographes provenant de partout en province.

Il souhaite toujours s’améliorer et continuer d’en apprendre sur la photographie. Dans les prochains mois, il suivra une formation afin d’approfondir ses techniques d’éclairage.

«Je mets beaucoup d’heures là-dedans. Je tripe toujours sur la photo», apprécie-t-il.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des