Un photoreportage pour changer les mentalités

Un photoreportage pour changer les mentalités
Un peu plus de 100 personnes ont assisté à la journée de vernissage du photoreportage QuébécoisEs

EXPOSITION. Du 8 au 17 septembre, le Carré 150 propose QuébécoisEs, musulmanEs et après?. Un photoreportage qui tentera de changer les mentalités.

Comme il est écrit dans le document d’information qui était remis au public présent lors du vernissage le 10 septembre, «l’islam et les personnes de foi ou de culture musulmane, se retrouvent, bien malgré elles, au cœur d’un grand battage médiatique».

Le coordonnateur au comité d’accueil international des Bois-Francs, Francis Petit, souhaite que ce photoreportage apporte un regard nouveau sur les musulmans.

«On veut amener les gens à avoir un nouveau regard sur eux et qu’ils sont comme vous et moi. On veut les voir sous un jour différent de ce que nous voyons dans les médias», a-t-il espéré.

On estime à environ 300 000 personnes de confession musulmane au Québec et près de 30 % des personnes immigrantes arrivées au Québec entre 2006 et 2011 sont musulmanes.

Le photoreportage est composé de 24 clichés, de textes et d’entrevues audio et c’est le Centre justice et foi de Montréal qui a créé cette exposition qui s’arrête maintenant à Victoriaville durant sa tournée provinciale.

Une centaine de personnes pour le vernissage

Pour la journée du vernissage, le coordonnateur espérait qu’une centaine de personnes répondent à l’appel. Ils ont finalement été près de 120 personnes à avoir franchi les portes du Carré 150.

«Notre objectif a été atteint», était heureux de dire M. Petit.

Durant cette journée, plusieurs familles musulmanes étaient présentes et les rires des enfants ont résonné aux quatre coins du Carré 150.

«On veut voir au-delà de leur identité religieuse», a mentionné le coordonnateur.

Des cégépiens viendront visiter l’exposition

Il est déjà prévu à l’horaire que plusieurs cégépiens issus des programmes de sciences humaines, de soins infirmiers, d’éducation spécialisée et de langue et interculturel viendront visiter l’exposition lors d’ateliers de médiation culturelle.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des