Reviendra, reviendra pas?

Par benoitplamondon
Reviendra, reviendra pas?
Alexandre Goulet

HOCKEY. Reviendra, reviendra pas? Voilà la grande question qu’on se pose dans l’entourage des Tigres lorsqu’on pense à Alexandre Goulet. L’attaquant de 20 ans quittera les Bois-Francs le 12 septembre afin de participer au tournoi des recrues sous les couleurs des Coyotes de l’Arizona.

Goulet est d’ailleurs au sommet de sa forme. Il s’est entraîné tout l’été en gardant cet objectif en tête de faire le saut chez les professionnels dès cette saison. «Mais si je reviens avec les Tigres, ce ne sera pas la fin du monde, au contraire», précise-t-il.

Goulet vise néanmoins d’amorcer la saison dans la Ligue américaine de hockey. Peu de hockeyeurs non repêchés parviennent à réaliser ce tour de force. Quelques-uns ont tenté le coup, mais, au final, ils ont été contraints d’évoluer dans la Ligue de hockey de la Côte-Est.

En fait, depuis que la Ligue de hockey junior majeur du Québec a légiféré en matière des conditions offertes à ses joueurs de 20 ans, il a été témoin d’une recrudescence de ce phénomène. Limités désormais à une rétribution d’environ 150 $ par semaine au sein du circuit Courteau, les joueurs de 20 ans sont nombreux à tenter de faire le saut chez les professionnels prématurément. La plupart n’ont toutefois pas la main heureuse. Anthony De Luca et Philippe Cadorette, entre autres, en savent quelque chose. Pensant avoir une chance d’être rappelés dans la Ligue américaine, ils sont plutôt demeurés dans la Ligue de la Côte-Est la saison dernière si bien qu’après quelques mois, ils ont voulu revenir dans la LHJMQ. Cadorette a alors été troqué aux Cataractes de Shawinigan, avec qui il a terminé la saison, tandis que De Luca n’a pu se trouver une niche au sein du circuit Courteau, un litige entre les Voltigeurs de Drummondville et l’Océanic de Rimouski concernant une compensation à recevoir éteignant son désir ardent de revenir.

À savoir si Goulet serait prêt à amorcer la campagne dans la Ligue de la Côte-Est, le joueur d’avant demeure évasif. «Mon objectif est de jouer dans la Ligue américaine, rappelle-t-il. Pour le reste, ça dépendra du contrat qui me serait offert.»

Goulet, après le tournoi des recrues à Los Angeles, devrait participer au véritable camp des Coyotes. Il en sera à sa troisième expérience du genre, ayant pris part à celui des Devils du New Jersey l’an dernier et celui du Canadien de Montréal il y a deux ans.

Par la suite, le vétéran de 20 ans des Tigres devrait participer au camp de la filiale des Coyotes dans la Ligue américaine de hockey. C’est à ce moment qu’on passera aux choses sérieuses. Goulet se dit convaincu qu’il est prêt à faire le saut chez les professionnels.

Tant que les Coyotes ne statueront pas sur son avenir, la situation des joueurs de 20 ans chez les Tigres demeurera nébuleuse. S’il revient, le directeur général Kevin Cloutier aura une importante décision à prendre, puisqu’il devra sacrifier l’un de ses vétérans. On pensait, au départ, qu’Alexandre Goulet, Tristan Pomerleau et Mathieu Ayotte auraient une longueur d’avance pour occuper ces trois casiers, mais considérant le manque de profondeur à la ligne bleue de l’équipe, conserver les services de Nicolas Latulippe pourrait aussi s’avérer une option sérieusement envisageable. À ses trois dernières saisons, Goulet a totalisé 33, 35 et 26 buts.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des