Ruisseau Labbé : retour à la normale

Ruisseau Labbé : retour à la normale
L'incendie de l'usine SamaN a soulevé des craintes pour l'eau potable de la Ville de Victoriaville. Tout était toutefois de retour à la normale dimanche vers 18 h 30.

Des produits contaminants se sont retrouvé dans le ruisseau Labbé qui, par l’entreprise de la rivière Bulstrode, se jette dans le réservoir Beaudet, principale source d’eau potable de la Ville de Victoriaville. Une siatuation provoquée par l’incendie de l’usine SamaN Canada.

Devant la situation, les autorités municipales ont réagi rapidement et elles ont notamment fait appel au personnel du Laboratoire mobile LASA du Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec. Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques s’assurait que les mesures nécessaires soient mises en place afin de protéger la population et l’environnement.

«Des tests fréquents sont effectués dans l’eau, et ce, à divers endroits. Rien n’est pour l’instant alarmant, mais nous continuons une veille préventive», a souligné samedi Charles Verville, coordonnateur de la Division des communications à la Ville de Victoriaville.

Le lendemain, dimanche vers 18 h, cette veille intensive et préventive a été interrompue. «Les analyses d’eau réalisées au ruisseau Labbé indiquent un retour à la normale du cours d’eau. La veille particulière à l’Usine d’eau potable Hamel est terminée et une analyse régulière et normale de l’eau reprend. La Ville tient à remercier l’ensemble des professionnels et intervenants gouvernementaux et municipaux ayant été mobilisés à la suite de la contamination du ruisseau Labbé», pouvait-on lire dans un communiqué diffusé par la Ville de Victoriaville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires