Festival de théâtre amateur : une belle progression

Festival de théâtre amateur : une belle progression

Du théâtre pour tous les goûts a été présenté au 4e Festival de théâtre amateur de Victoriaville. (Photo gracieuseté)

ÉVÉNEMENT. Même si les chiffres officiels ne sont pas encore connus, l’organisateur du 4e Festival de théâtre amateur de Victoriaville, Simon Allaire, parle d’une augmentation de 50% du public qui a assisté à une ou l’autre des activités récemment proposées.

Si le festival avait enregistré un total de 1000 participants l’an dernier, on entrevoit, pour 2016, entre 1500 et 2000 personnes qui auront fréquenté ce festival où 14 pièces ont été offertes.

«Nous avons noté une augmentation de la participation aux pièces présentées à l’intérieur de 10%, surtout le deuxième week-end. Et le volet extérieur a explosé», ajoute-t-il. De ce côté, il note deux activités coup de cœur : le Cabaret de l’Espace C en tournée tenu le 30 juin sur la terrasse du Mont Arthabaska auquel plus de 300 personnes ont assisté et Leçons d’une sorcière pour survivre aux contes de fées, pièce présentée par Les comédiens sans bagage de Québec le dimanche 3 juillet à la place Sainte-Victoire. Cette fois, c’est une centaine de personnes qui étaient présentes.

«C’est encourageant. Nous avions eu un début plus tiède, mais à partir du 30 juin, il y a eu une grosse variation», ajoute Simon.

Si les pièces de théâtre (intérieures et extérieures) sont terminées, le Festival a encore une dernière activité à sa programmation. Le gala qui permettra de remettre les 13 prix des différentes catégories aura lieu le 16 juillet, sous forme de «4 à 7» au Pavillon Arthabaska. «Et je peux dire qu’il y aura des prix ex aequo», annonce-t-il.

C’est d’ailleurs à cet endroit que ce sont tenues les pièces présentées à l’intérieur. Et, aux dires de Simon Allaire, les lieux ont été appréciés autant des comédiens que des spectateurs. «Avant de nous y produire, nous n’étions pas sûrs de l’endroit, mais nous n’avons eu que des commentaires positifs. Nous n’aurons pas le choix d’y retourner si c’est possible», espère-t-il.

Le théâtre présenté au cours de la semaine a connu un succès moyen (lundi au jeudi en soirée). «Mais il est arrivé à cause des dates tout simplement puisque le festival tombe pendant les fêtes du 24 juin et du 1er juillet et les troupes n’étaient pas toutes disponibles. Et si on garde les mêmes dates l’an prochain, le même problème reviendra. Nous allons examiner ça», ajoute-t-il.

Justement, le sujet des dates du 5e festival sera abordé prochainement puisque l’organisateur espère être en mesure de les annoncer lors du gala du 16 juillet.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des