Deux autres ententes loisirs pour la Ville de Plessisville

Deux autres ententes loisirs pour la Ville de Plessisville
Le maire de la Ville de Plessisville

MUNICIPAL. Les municipalités de Saint-Pierre-Baptiste et Laurierville rejoignent celles de Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Ferdinand et Val-Alain en signant à leur tour une entente loisirs avec la Ville de Plessisville.

Dans les deux cas, l’entente loisirs est valide pour une période de cinq ans, soit du 1er mai 2016 jusqu’au 30 avril 2021. La Municipalité de Saint-Pierre-Baptiste déboursera une somme de 2400 $ par année et celle de Laurierville un montant de 8750 $ annuellement pour permettre à leurs résidents d’avoir accès aux activités et structures de loisir de la Ville de Plessisville, sans frais de non-résidents.

Le maire de Saint-Pierre-Baptiste, Bertrand Fortier, a expliqué que l’adhésion de sa Municipalité à l’entente loisirs avait fait l’unanimité autour de la table des élus. «Notre Municipalité compte une population permanente de 500 Baptistois à laquelle s’ajoutent, en période estivale, environ 200 personnes. Vous comprendrez qu’il nous est impossible d’offrir à nos citoyens des infrastructures de l’ampleur de celles des villes de plus forte densité. Cette entente loisirs avec la Ville de Plessisville permettra à nos résidents de profiter d’une plus grande accessibilité à des équipements comme la bibliothèque, l’aréna et diverses activités de loisirs ou culturelles qu’une Municipalité comme la nôtre ne peut se prévaloir», a-t-il souligné en pensant notamment aux jeunes qui désirent jouer au hockey dans des ligues plus spécifiques.

Du côté de Laurierville, le maire Marc Simoneau s’est dit heureux lui aussi de s’associer à la Ville de Plessisville. «La durée de cinq ans de cette entente nous garantit une stabilité dans le paiement des coûts que nous aurons à assumer pour nous prévaloir de ces nouveaux services. En plus des activités et services déjà offerts chez nous, qui continueront à être disponibles à notre population, cette entente assure un plus grand choix de loisirs et services aux gens de notre communauté.»

«Notre Municipalité assumait déjà une part des coûts des inscriptions aux diverses activités de loisirs, exception faite des frais pour l’inscription au hockey, assumés en partie par les contribuables. De ce côté, l’entente avec la Ville de Plessisville permettra dorénavant aux jeunes familles d’inscrire leurs enfants au hockey sans être obligées d’en assumer les coûts élevés qui s’y rattachent. De ce côté, nous devrions donc connaître une hausse d’inscriptions pour la prochaine saison», croit le maire Simoneau.

Le maire de la Ville de Plessisville, Mario Fortin, a rappelé pour sa part que la signature de telles ententes loisirs avait débuté durant l’année 2015. «Notre invitation de partage de services municipaux porte ses fruits et se veut des plus positives puisque notre offre de services est alléchante et à coûts plus que raisonnables pour nos voisins. C’est une façon de jouer notre rôle de ville centre et de renforcer nos liens tout en rendant accessibles nos services de loisirs et de culture aux résidents de ces municipalités comme on le fait pour les Plessisvillois», a-t-il mentionné.

M. Fortin souhaite que d’autres municipalités de la MRC de L’Érable suivent le pas au cours des prochains mois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Loisirs : la petite histoire des ententes entre la Ville et la Paroisse de Plessisville - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable
3 mois

[…] Isabel., Deux ententes loisirs pour la Ville de Plessisville, https://www.lanouvelle.net/2016/05/25/deux-autres-ententes-loisirs-pour-la-ville-de-plessisville/, 25 mai […]