Karine Verville reconnue par ses pairs

PHOTOGRAPHIE. Encore une fois cette année, la photographe victoriavilloise Karine Verville a fait bonne figure lors du congrès des Photographes professionnels du Québec.

Même si elle a décidé à la dernière minute (7 jours avant la fin des mises en candidature) de participer au concours annuel, Karine Verville a bien performé. Elle a présenté cinq photographies dans autant de catégories et s’est mérité deux rubans d’excellence, deux de mérite et une mention.

Un excellent résultat si on considère qu’elle a puisé dans des photographies réalisées pour des clients afin de les proposer au concours. C’est ainsi qu’avec sa photographie intitulée Boucle d’or elle a remporté le trophée mode, une récompense qu’elle convoitait depuis longtemps.

Sa photo de portrait d’homme, Apparence a également obtenu un sceau d’excellence, à sa grande joie. C’est maintenant une médaille pour les photos d’enfants qu’elle convoite. Peut-être l’an prochain…

Karine compétitionne depuis 2004 maintenant. C’est toujours important pour elle de pouvoir, en quelque sorte, se comparer aux autres et voir que son travail est toujours à la hauteur. En plus, le fait d’avoir soumis des photos de ses clients pour le concours, (alors que certains créent des images spécialement pour la compétition) est une autre preuve de son talent.

Il faut dire que la photographe est assez active dans son domaine à Victoriaville. Dans son grand studio, elle accueille toujours autant de familles. Elle explique que les photos de mariage ont toujours la cote et une tendance se développe assez fortement pour les séances photographiques lors des bals de finissants.

Maître photographe agrée depuis 2011, Karine Verville vise maintenant le titre de maître émérite. Elle est toujours aussi passionnée de son métier et se considère chanceuse de pouvoir vivre de cet art. «La photo se porte bien. Il y a eu une baisse vers 2007-2008 à l’arrivée du numérique, mais maintenant ça va mieux», explique-t-elle. La photographe demeure convaincue de l’importance d’avoir, sur papier, ses meilleures photos, la technologie ayant des failles qui pourraient bien, dans le pire des scénarios effacer tous nos souvenirs numériques.

«J’ai encore et toujours le goût de continuer, d’apprendre et de demeurer à l’affût de tout ce qui se fait», termine-t-elle.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des