Une quatrième production pour la troupe Marie-Pagé

Une quatrième production pour la troupe Marie-Pagé
André Raymond avec l'affiche de la quatrième production de la troupe Marie-Pagé (Photo TC Media - Manon Toupin )

THÉÂTRE. Toujours avec l’objectif de joindre l’utile à l’agréable, la troupe de théâtre Marie-Pagé propose une quatrième production où l’argent recueilli par la vente des billets ira directement aux opérations de la Maison de fin de vie Marie-Pagé,

Pour André Raymond, metteur en scène et initiateur de la troupe, c’est un bon moyen de contribuer à cette maison (où il agit à titre de bénévole) tout en offrant à la population une belle soirée de théâtre. «On ne se produit que pour la Maison Marie-Pagé», insiste-t-il.

Cette année, il a choisi de présenter Le mariage de Marie à Gusse à Batisse, une comédie franco-beauceronne de Jean-Pierre Coljon. Il s’agit en fait d’une adaptation de la comédie belge la plus jouée au monde, Le mariage de Mlle Beulemans de Frantz Fonson et Fernand Wicheler. Quatre représentations sont prévues à la salle François-Bourgeois du Collège Clarétain de Victoriaville : le 4 juin à 19 h 30, le 5 juin à 13 h 30 et les 10 et 11 juin à 19 h 30.

Pour cette production, André Raymond a fait appel aux comédiens Marcel Côté, Julie Ouellette, Julie Houle, Loïc Bédard, Yan-Érick Proulx, Léa Bussière, Jacques Gagnon et François Roberge, tous des mordus de Marie-Pagé qui sont heureux de monter sur scène pour la cause. Il peut aussi compter sur Gaston Gagnon pour l’appuyer dans la mise en scène. Le travail est commencé depuis janvier et toute la troupe a bien hâte de présenter cette pièce.

La comédie se déroule en Beauce (avec l’accent de cette région) et mélange un triangle amoureux et une histoire d’honneur. On y parle de sirop d’érable, de promesse de mariage, de mensonges et de présidence d’honneur. «C’est une belle comédie», promet le metteur en scène.

Il espère que la salle sera remplie lors des quatre représentations et que les gens seront généreux envers la maison. L’an dernier, il a installé une boîte à la sortie, disant aux gens que s’ils avaient apprécié la pièce davantage que le coût du billet, ils pouvaient donner encore. Cela avait permis d’ajouter 600 $. Il répètera l’expérience cette année.

En trois productions, André Raymond est parvenu à recueillir plus de 10 000 $ qu’il a remis à la maison. Il faut dire qu’avec le temps, un public est devenu fidèle au rendez-vous annuel. Le metteur en scène invite ces amateurs à amener d’autres spectateurs afin d’apprécier les pièces présentées.

On peut acheter ses billets au Collège Clarétain, chez Gérald Musique ou chez O2 Soleil, 15 $ pour les adultes et 10 $ pour les aînés et étudiants. Réservation : 819 357-1826.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires